Champions Cup - Racing 92 : Le Racing 92 ne fait pas partie des grandes équipes européennes selon Labit

Champions Cup - Racing 92 : Le Racing 92 ne fait pas partie des grandes équipes européennes selon Labit©Media365

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 13 mai 2018 à 14h25

L'entraîneur du Racing 92 Laurent Labit n'a pas caché sa déception en conférence de presse après la défaite 15-12 face au Leinster samedi en finale de Champions Cup.

Pour la deuxième fois en seulement trois ans, le Racing 92 s'est incliné en finale de Champions Cup. Une défaite 15-12 face au Leinster samedi qui s'est jouée sur quelques petits détails et qui va servir le club francilien selon son entraîneur Laurent Labit : « Aujourd’hui vu les conditions de jeu et climatiques et vu l’envie des deux équipes, on savait que ça allait se jouer sur un petit détail. On n’a pas su marquer plus que trois points quand on a eu des périodes de domination, ce qui aurait pu faire un mini-break et beaucoup de bien mentalement. C’est ce qu’on a dit aux joueurs à la mi-temps, que mentalement ça allait être important d’essayer de prendre le score et de faire ce mini-break. On apprend tout le temps. Ça fait partie de l’apprentissage du très haut niveau. On n’était pas invité il y a deux ans, on était dans le match cette saison. On n’est pas très loin mais on n’a pas remporté ce match. C’était l’objectif pour pleins de raisons mais surtout pour faire partie des grandes équipes en Europe. On ne fait pas partie de celles-là. »

Labit : « L'envie de mettre une étoile sur le maillot du Racing 92 »

Laurent Labit n'a pas caché sa déception en conférence de presse, il souhaitait notamment remporter ce trophée pour saluer toutes les personnes qui travaillent pour le club : « On avait envie de mettre une étoile sur le maillot du Racing 92. On en avait envie pour ce club depuis de nombreuses années, pour toutes les personnes qui travaillent ici, tous les anciens, il y avait pleins de sujets qui faisaient qu’on avait envie de remporter ce match. On a la satisfaction d’avoir réussi à contenir le Leinster qui est une très grande équipe européenne mais ça ne nous suffit pas. Ce qu’on voulait c’était le résultat, la coupe mais on ne l’a pas eu. On va se servir de tout ça pour revenir encore plus fort la saison prochaine. » En attendant, le Racing 92 doit rapidement se remobiliser car les demi-finales du Top 14 arrivent dans moins de deux semaines avec comme objectif : une place en finale et un titre de champion de France.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU