Top 14 - Montpellier / Cotter : " Le match va partir fort "

Top 14 - Montpellier / Cotter : " Le match va partir fort "©Media365

Lucas Bertolotto, publié le mercredi 04 avril 2018 à 17h11

Le manager de Montpellier Vern Cotter s'est exprimé en conférence de presse sur la rencontre à venir face à La Rochelle ce week-end. Le technicien néo-zélandais a aussi insisté sur la préparation de son équipe pour la fin du Top 14 et le fait de s'adapter pendant les matchs.

Montpellier reçoit La Rochelle ce dimanche à 12h30 pour la 23eme journée de Top 14. L'occasion pour le manager héraultais Vern Cotter d'évoquer son futur adversaire : « Ils sont dans une dynamique de haut niveau. Ils viennent de faire un match de très haut niveau face aux Scarlets, ils ont l’occasion de se régénérer, de regarder le match et d’apprendre. A mon avis, ils vont corriger certaines choses et certains problèmes qu’ils ont eu face aux Scarlets et essayer de monter le niveau. Le match qui démarre à 12h30 dimanche, je ne pense pas qu’il va démarrer lentement, ça va partir fort. Il faut qu’on soit prêts. C’est une équipe qui est très puissante, que ce soit un pack d’avant qui aime porter le ballon ou un jeu aérien avec Jason Eaton. Ils ont un système de jeu qui fait en sorte que dès qu’ils franchissent la ligne d’avantage ils gardent le ballon vivant en faisant des off-loads donc c’est très compliqué de défendre. Ils ont un gros paquet d’avants et une ligne de trois-quarts avec des appuis de feu donc ils attendent que le pack mette l’équipe dans l’avancée pour se mettre en place. Pour les contenir il faudra être très fort sur les deux ou trois premiers temps de jeu pour qu’ils ne puissent pas jouer en avançant. Ils sont aussi capables de faire très mal sur les relances si un jeu au pied est mal ajusté donc c’est une grosse équipe. »

Cotter : « Notre travail est basé sur l'humilité »

Après s'être livré sur son futur adversaire, Vern Cotter s'est concentré sur son équipe et sur les points importants avant d'aborder cette fin de saison : « Il faut qu’on arrive à maîtriser le match. En regardant les parties précédentes on voit que ça bascule sur pas grand-chose. On est conscient de ça donc on travaille pour être le plus précis possible. Le gros travail de stratégie est quasiment fini, maintenant, ce sont les détails de notre jeu individuel, collectif, que ce soit en mêlée, en touche ou en défense. Il faut qu’on travaille sur les mêmes intensités qu’on va trouver par moments en match. Il faut avoir de bonnes simulations et essayer d’anticiper un peu les scénarios que l’on pourra avoir en fin de match. Tout ce que l’on sait c’est qu’il nous reste quatre matchs de poule. Normalement, si on fait ce qu’il faut, si on est solide sur les bases et qu’on respecte le jeu et l’adversaire, on peut espérer disputer les phases finales. Sur les phases finales, ça revient à zéro et ça se joue sur 80 minutes. On est en train de regarder certains scénarios de jeu, d’essayer d’être cohérents dans nos choix et de travailler la cohésion du groupe pour pouvoir résister aux grosses équipes sur les matchs intenses de 80 minutes. On doit garder un schéma de jeu assez simple pour pouvoir le maîtriser et garder la pression sur l’adversaire. Il faut juste qu’on se prépare du mieux possible. Notre travail est basé sur l’humilité, il faut qu’on soit prêts pour les matchs, qu’on soit intelligents dans le jeu, qu’on puisse s’adapter pendant le match. On veut juste être une équipe qui s’adapte le mieux possible le jour du match. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.