Top 14 : Amende pour Montpellier après une entorse au protocole sanitaire

Top 14 : Amende pour Montpellier après une entorse au protocole sanitaire©Media365

Mathieu WARNIER : publié le jeudi 03 décembre 2020 à 12h55

Condamné par la LNR à une amende de 10 000 euros, dont 5 000 avec sursis, le club de Montpellier aurait permis à un joueur de reprendre l'entraînement trop tôt après avoir été touché par le coronavirus.



La Ligue Nationale de rugby était restée muette concernant les raisons exactes. Ce mercredi, sa Commission de Discipline a condamné le club de Montpellier à une amende d'un montant de 10 000 euros, dont 5 000 euros assortis d'un sursis. Pour justifier cette sanction, la LNR a invoqué l'article 316 ter de ses règlements généraux, sans entrer plus dans les détails. Un article qui avance la possibilité de sanctions disciplinaires dans le cas d'un non-respect des dispositions prises par le Comité Directeur de la LNR concernant un risque sanitaire. Autrement dit, les dirigeants montpelliérains n'ont pas respecté à la règle le protocole sanitaire mis en place dans le contexte du coronavirus.

Un joueur revenu trop tôt à l'entraînement

Selon une information de l'AFP, une telle sanction serait liée au match du MHR face au Stade Français Paris, reporté alors qu'il était prévu le 7 novembre dernier. Face à la multiplication de cas de coronavirus au sein de l'effectif héraultais, la LNR n'avait pas d'autre choix que de changer la date du match alors que plusieurs mesures étaient prises concernant l'entraînement du MHR. Or, la Commission de Discipline de la LNR a pointé du doigt le club montpelliérain pour avoir permis à un joueur contaminé par le coronavirus de s'entraîner dans un groupe de huit. Une erreur qui vaut donc une amende au club dirigé par Mohed Altrad, qui compte encore trois matchs en retard cette saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.