Montpellier : Une baisse de salaire acceptée par les joueurs

Montpellier : Une baisse de salaire acceptée par les joueurs©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 30 mai 2020 à 20h35

Face à la crise sanitaire et économique que vit le club de Montpellier, les joueurs ont accepté de baisser leurs rémunérations, selon une information de RMC Sport.

Mohed Altrad a finalement eu gain de cause. Alors que, dès le mois d'avril, le président et propriétaire du Montpellier Hérault Rugby a appelé ses joueurs à baisser leurs salaires, les négociations ont eu l'impression de s'enliser mais, selon une information de RMC Sport, l'homme d'affaires est parvenu à ses fins. Les joueurs du MHR ont, collectivement, accepté de réduire leurs rémunérations de 12%, la dernière proposition en date émise par leurs dirigeants. Mais cette baisse s'accompagne également d'une clause permettant, en cas de bons résultats sportifs, le versement d'un complément de rémunération. Un mécanisme qui s'inspire de celui obtenu par les joueurs de Castres. Autrement dit, en cas de qualification pour les phases finales voire même de la finale du Top 14 la saison prochaine, les Montpelliérains pourraient récupérer la part de salaire qu'ils ont consenti à laisser cette saison. Un effort qui rejoint donc celui fait par les Castrais, mais également les Toulonnais et les Toulousains.

Altrad : « C'est fait »

Une décision des joueurs montpelliérain qui intervient alors que Mohed Altrad n'a pas hésité à remettre en question son investissement dans le rugby. Il faut dire que le groupe spécialisé dans les échafaudages que dirige l'homme d'affaires est également mis en grande difficulté par la crise économique qui découle directement de la crise sanitaire provoquée par le Covid-19. « Pratiquement tous les clubs perdent de l'argent. Ceux qui en gagnent, c'est marginal et ponctuel. Aucune économie au monde ne peut accepter de perdre ainsi de l'argent de façon durable, surtout quand il n'y a aucun espoir que ça s'arrange et c'est le cas du rugby, avait confié Mohed Altrad au magazine Midi Olympique à la mi-avril. C'est une question qui trotte dans ma tête. Toutes nos entreprises sont touchées dans le monde. Les chantiers ne peuvent pas avancer. La réponse à cette question n'est donc pas évidente. Elle ne va pas de soi. Le club est une entreprise parmi les deux cents chez Altrad. » Cette baisse généralisée des salaires est une bouffée d'air frais pour le MHR. « C'est fait, a déclaré un Mohed Altrad satisfait à RMC Sport. On ne peut pas donner les montants ni les pourcentages ou les détails. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.