Top 14 - Lyon - Wisniewski : " Un contexte qui me permet de me régaler "

Top 14 - Lyon - Wisniewski : " Un contexte qui me permet de me régaler "©Media365
A lire aussi

Benjamin Tichit, publié le samedi 14 juillet 2018 à 22h28

Ce samedi, la nouvelle recrue du LOU Jonathan Wiesniewski s'est confié à Rugbyrama sur son arrivée à Lyon ainsi que sa volonté de se relancer.

Ce samedi, Jonathan Wisniewski s'est confié à Rugbyrama sur son arrivée au LOU. Après une saison quasi blanche à Toulon (ndlr: il n'a disputé que sept rencontres la saison dernière), l'ouvreur a avoué qu'il aurait déjà pu faire partie du club lyonnais la saison dernière :  « L'an dernier, en quittant Grenoble, j'avais failli venir ici. Toulon avait un peu d'avance et Mike Ford (l'ancien manager de Toulon pendant quelques mois) avait été très insistant pour ma venue. Comme j'avais dit à Pierre (Mignoni, l'entraîneur du LOU), à cet âge-là, ce dernier défi était dur à refuser ». La saison dernière, au-delà du sportif, a été difficile pour l'Albigeois qui ne s'est pas intégré dans le groupe toulonnais. Cette situation l'a aidé pour choisir le projet lyonnais : « Je m'inspire beaucoup d'une phrase de Nelson Mandela qui dit : « dans la vie je ne perds jamais, je gagne ou j'apprends». L'an dernier je n'ai pas perdu, j'ai beaucoup appris sur moi-même, confie l'ancien Grenoblois à Rugbyrama, et je sais que pour être épanoui, je dois être dans une aventure humaine et avoir un rôle dans un groupe. [...] Lyon est un contexte qui me permet de me régaler ».

« L'envie de faire une bonne saison »


L'ancien Toulousain sera en concurrence avec l'international français, Lionel Beauxis sur le poste d'ouvreur. Après la belle saison de l'ancien Bordelais, Jonathan Wisniewski sait que cette rivalité sera positive pour les deux hommes : « A 20 ans, vous avez une concurrence et vous voulez détruire tout le monde. A 30 ans, vous avez plus envie de construire ensemble et je sais qu'il y a du respect mutuel avec Lionel (Beauxis). On a envie, à chaque fois que l'on sera sur le terrain, d'apporter le meilleur. Il est clair que l'on sera dans une concurrence où qaund l'un aura un petit coup de moins bien, l'autre aidera pour que ça puisse être bénéfique à l'équipe ».  Après une demi-finale perdue la saison dernière contre Montpellier (40-14), le LOU aura bien besoin des ses deux ouvreurs pour viser plus haut : « On l'a vu avec Castres, il ne suffit pas d'être l'équipe la plus armée pour être Champion de France. pour le Brennus, il faut une âme, un truc et une histoire en plus, explique Jonathan Wisniewski à Rugbyrama, je pense que les valeurs que cultivent Pierre (Mignoni, l'entraîneur du LOU) sont les bonnes pour demain réussir à faire de belles choses avec ce club ». Une chose est sûre, avec les recrutements de Nakaitaci, Doussain et Wisniewski, Lyon se donne les moyens d'être ambitieux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU