Lyon : Un bilan globalement positif pour Mathieu Bastareaud

Lyon : Un bilan globalement positif pour Mathieu Bastareaud©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 08 novembre 2019 à 17h02

Alors qu'il va disputer face à La Rochelle ce dimanche son dernier match sous les couleurs du club, Mathieu Bastareaud a confié en conférence de presse qu'il tirait un bilan positif de cette expérience.

A peine arrivé que c'est déjà le temps de dire « Au revoir ». Alors qu'il va rejoindre New York pour participer à la saison de Major League Rugby, Mathieu Bastareaud va disputer ce dimanche face à La Rochelle son dernier match avec le LOU. Après six matchs et un essai marqué pour le club rhodanien, l'ancien Toulonnais s'est prêté au jeu du bilan face à la presse ce vendredi et n'avait que du positif à dire concernant le demi-finaliste de la saison dernière. « J'ai été agréablement surpris par le club, qui met en place des structures à la hauteur de ses ambitions. Je ne pensais pas que c'était aussi carré, pour un club finalement assez nouveau en Top 14, a confié l'ancien international. Ça ne m'étonne pas, finalement, qu'ils aient pu faire deux demi-finales d'affilée avec les structures d'entraînement et d'encadrement qu'ils ont. Dans le futur, il faudra compter réellement sur Lyon. »


Pour Bastareaud, « c'était top » de jouer en troisième ligne

Trois-quarts centre de formation, Mathieu Bastareaud a profité de cette parenthèse lyonnaise pour mettre son gabarit au service d'un tout autre poste. C'est, en effet, en troisième-ligne que le joueur révélé sous les couleurs du Stade Français Paris a porté le maillot du LOU et, s'il a eu besoin d'un temps d'adaptation, il ne regrette pas cette reconversion. « Jouer en numéro 8 m'a plu. Je sortais d'une année où je n'avais pas pris de plaisir au niveau rugby. J'ai un peu changé de métier durant quatre mois, résume l'ancien Toulonnais. Ce ne sont pas les mêmes efforts. D'ailleurs, je fais mon mea culpa parce que souvent, derrière, on a l'habitude de crier sur les avants quand ils s'oublient... Je comprends un peu maintenant. » Quatre mois qui ont surtout changé sa perception du poste : « Je savais qu'il y avait pas mal de choses à gérer, mais autant, peut-être pas... Des annonces en touche à retenir, en plus avec Julien Puricelli, il y en a 40... Non, franchement, c'était top ! »


Bastareaud : « J'y vais pour souffler un peu »

Sélectionné avec les Barbarians Britanniques, qui seront dirigés par Eddie Jones, pour la tournée de novembre, Mathieu Bastareaud ne va rejoindre New York qu'en décembre prochain. Mais, à l'entendre, cette nouvelle direction donnée à sa carrière lui est nécessaire. « Je vais chercher un peu plus de tranquillité. C'est une nouvelle expérience, dans un pays qui m'est inconnu, résume l'ancien international. Je n'y suis allé qu'une seule fois pour signer mon contrat. J'y vais pour souffler un peu. Ça fait douze ans que je joue en Top 14, j'ai commencé jeune, c'est beaucoup de pression, d'énergie... » Père d'un garçon depuis quelques mois, Mathieu Bastareaud entend profiter de ce passage à New York pour passer du temps en famille tout en prenant très au sérieux le volet sportif. « Ma situation familiale a évolué et j'ai envie d'en profiter un peu. Après, c'est clair que je ne vais pas là-bas en vacances. Je suis un compétiteur, j'y vais pour être au top et gagner quelque chose. » La question d'un retour à Lyon a été posée mais Mathieu Bastareaud a confié ne pas encore avoir de réponse à ce sujet. « Pour l'instant, ce n'est pas trop d'actualité. Je prends les choses les unes après les autres, confie l'ancien Toulonnais. J'ai trois semaines avec les Barbarians Britanniques puis sept mois avec New York. Je pense que j'ai le temps de réfléchir à mon avenir. Après, il n'y a rien qui est fermé. » Le Top 14 n'en a peut-être pas encore terminé avec « Basta »...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.