La Rochelle : Deux ans de contrat en plus pour Levani Botia

La Rochelle : Deux ans de contrat en plus pour Levani Botia©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 11 janvier 2022 à 15h40

Alors que les Leicester Tigers étaient intéressés par son profil, Levani Botia va finalement rester à La Rochelle avec une prolongation de contrat jusqu'en juin 2024.

Entre Levani Botia et La Rochelle, l'histoire n'est pas encore terminée. Alors que la presse britannique s'est récemment fait écho d'un intérêt de la part des Leicester Tigers pour le trois-quarts centre ou ailier international fidjien, ce dernier a finalement décidé de rester en Charente-Maritime pour au moins deux saisons supplémentaires. Arrivé au Stade Rochelais en 2014, l'ancien adepte du rugby à 7 a officiellement signé un nouveau contrat jusqu'en juin 2024. Le joueur de 32 ans, qui a déjà porté les couleurs du Stade Rochelais à 141 reprises, devra toutefois patienter avant de fêter cette nouvelle avec les supporters rochelais. En effet, à la suite de ce que son entraîneur Ronan O'Gara a présenté comme un « nettoyage » d'un genou douloureux, Levani Botia sera écarté des terrains jusqu'en février prochain et suit actuellement un protocole de rééducation.


Botia replacé en troisième ligne

Toutefois, la donne devrait prochainement changer pour Levani Botia. En effet, alors que le Stade Rochelais va enregistrer le renfort du Bordelais Ulupano Seuteni la saison prochaine, le staff mené par Ronan O'Gara entend profiter de la polyvalence de l'international fidjien. Dans son communiqué, le club charentais assure que Levani Botia « sera repositionné principalement au poste de troisième-ligne, tout en lui permettant de rester compétitif au poste du centre pour postuler pour la Coupe du Monde 2023 avec les Fidji ». Un poste qui n'est pas totalement inconnu pour le natif de Suva puisqu'il a déjà évolué à cette position entre 2016 et 2018, déjà avec le Stade Rochelais. Ce sera également un moyen pour les Maritimes de combler autant que possible le vide laissé par le départ à la retraite prématuré de Kévin Gourdon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.