Toulouse remporte facilement le « Classico »

Toulouse remporte facilement le « Classico »©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le dimanche 27 mars 2016 à 23h05

Le Stade Toulousain a remporté facilement le « Classico » face au Stade Français (36-3). Toulouse empoche le bonus offensif tandis que les Parisiens, trop diminués, n'ont tenu qu'une petite demi-heure face aux vagues toulousaines.

Le debrief
Dans un début de match agréable, ce sont les Parisiens qui ont ouvert le score par Morné Steyn suite à une faute de Census Johnston en mêlée. Mais sur la première longue séquence de jeu toulousaine, le Stade Français s'est mis à la faute. Luke McAllister a égalisé pour Toulouse (3-3, 11eme). S'en sont suivi plusieurs tentatives manquées de Steyn, McAllister et Bézy. Les charges de Johnston ont fait rugir de plaisir le Stadium. Mais, à l'image du pilier samoan, les offensives toulousaines ont été refoulées par une bonne défense parisienne. Après vingt minutes de jeu, Vincent Clerc a pensé inscrire un essai mais l'ailier français avait mis le pied en touche. Toulouse, bousculé en mêlée, va marquer le premier essai du match à la demi-heure suite à plusieurs temps de jeu devant la ligne parisienne qui s'est mise par deux fois à la faute. Monsieur Charabas n'a pas hésité en accordant un essai de pénalité et a même donné un carton jaune à Morné Steyn. Sept minutes plus tard, Imanol Harinordoquy a percé la défense parisienne et servi Louis Picamoles qui est entré dans les 22 mètres. Le troisième ligne centre a donné à hauteur pour Vincent Clerc qui s'en est allé marquer sous les poteaux (17-3). Toulouse a fait le break dans ce « Classico » mais a perdyu Louis Picamoles sur blessure.

Au retour des vestiaires, les Toulousains ont continué d'attaquer et ont inscrit un troisième essai par Alexis Palisson suite à une pénalité rapidement jouée par Maxime Médard qui a traversé la moitié du terrain (22-3, 50eme). Le bonus offensif en poche, les joueurs de Guy Novès ont continué à martyriser une équipe parisienne sortie de son match. Le Stade Français a tenté de réagir mais a commis trop de faute. Vincent Clerc a inscrit un doublé suite à une bonne passe au pied de Doussain pour Cros qui a redonné ensuite à l'intérieur pour l'ailier historique du Stade Toulousain. Maxime Médard a conclu le festival offensif de son équipe en marquant un deuxième essai en toute fin de match. Toulouse empoche facilement le bonus offensif et prend la cinquième place du Top 14 à égalité avec Bordeaux-Bègles. Le Stade Toulousain a huit points d'avance sur Castres avant son match face au CO. Ce « Classico » est a très vite oublier pour le Stade Français qui reste premier non relégable avec treize points devant Oyonnax.

Le joueur qui a crevé l'écran
MEDARD a réussi un match très complet. L'arrière s'est contenté d'assurer en première période malgré quelques tentatives en attaque. Grâce à un éclair de génie en deuxième période, il a traversé la moitié du terrain pour donner l'essai du bonus offensif à Palisson. Il a ponctué sa belle prestation en inscrivant lui-même le cinquième et dernier essai de son équipe.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir
« Ils sont meilleurs que nous il n'y a rien à dire. 36 à 3, tu n'as juste qu'à la fermer et à retourner lundi au boulot » (Pascal Papé – Stade Français, au micro de Canal+)

La stat dont on se souviendra
97. Comme le nombre d'essais inscrits par Vincent Clerc dans sa carrière. L'ailier toulousain n'est plus qu'à trois longueurs du record de Laurent Arbo.

Les joueurs à la loupe
Toulouse Pour son retour au poste de demi d'ouverture, McALLISTER a très bien alterné le jeu de son équipe. HARINORDOQUY s'est aussi illustré dans le jeu offensif toulousain. Avant sa sortie sur blessure, PICAMOLES a été très en vue de par ses percussions et son habilité ballon en main. DOUSSAIN a lui effectué une rentrée dynamique qui a permis à son équipe d'inscrire deux nouveaux essais. Stade FrançaisLAKAFIA a été de loin le meilleur joueur du Stade Français sur la pelouse du Stadium. Le troisième ligne centre a signé son retour et a permis à son équipe d'avancer sur ses ballons. SINZELLE a lui assuré au poste d'arrière. Le jeune DAGUIN a connu des difficultés tandis que M.STEYN a réalisé une performance moyenne gâchée par son carton jaune. Capitaine pour ce « Classico », ARIAS n'a pas été très en vue. Bref, l'ensemble des Parisiens n'a pas été à la hauteur.

La feuille de match
TOP 14 (19EME JOURNEE) / TOULOUSE – STADE FRANCAIS : 36-3
Stadium de Toulouse (30 000 spectateurs environ) Temps froid - Pelouse correcte Arbitre : M.Charabas Essais : Pénalité (28eme), Clerc (35eme et 74eme), Palisson (49eme) et Médard (79eme) pour Toulouse Transformations : Bézy (29eme, 35eme, 75eme et 80eme) pour Toulouse Pénalités : McAllister (11eme) pour Toulouse – Steyn (4eme) pour le Stade Français Drops : Aucun Carton jaune : Steyn (30eme) pour le Stade Français Cartons rouges : Aucun Toulouse Médard - Clerc, Fritz, Fickou, Palisson - (o)McAlister, (m)Bézy - Harinordoquy, Picamoles, Camara - Maestri, Lamboley - Johnston, Flynn, Steenkamp Entraîneur : U.Mola

Stade Français Médard - Clerc, Fritz, Fickou, Palisson - (o)McAlister, (m)Bézy - Harinordoquy, Picamoles, Camara - Maestri, Lamboley - Johnston, Flynn, Steenkamp Entraîneur : G.Quesada

 
7 commentaires - Toulouse remporte facilement le « Classico »
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]