Top 14 : Pour le retour d'Urios à Castres, l'UBB s'impose

Top 14 : Pour le retour d'Urios à Castres, l'UBB s'impose©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 07 septembre 2019 à 17h42

Pour son retour à Castres, où il a passé quatre ans avant de mettre le cap sur la Gironde, Christophe Urios a joué un bien vilain tour au CO. Bordeaux-Bègles, qu'il entraîne désormais, s'est en effet imposé à l'arraché sur la pelouse du stade Pierre-Fabre (34-32), l'UBB signant là son troisième succès en trois matchs.

Carton plein pour l'UBB et retrouvailles amères pour Castres avec Christophe Urios. Pour son retour sur la pelouse de ce CO qu'il avait entraîné pendant quatre ans, titre de champion de France à la clé, avant de mettre le cap sur Bordeaux-Bègles cet été, l'ancien homme fort du stade Pierre-Fabre a joué un bien vilain tour à ses ex-couleurs, battus sur le fil à domicile (34-32). Alors que les Castrais avaient regagné les vestiaires avec une longueur d'avance, fruit des pénalités de Rory Kockott (six au total dans la partie, cinq en première période), ce sont en effet Urios et ses joueurs qui ont quitté la pelouse en vainqueurs à l'issue d'un second acte qui a vu les deux équipes se rendre coup pour coup et le scénario s'affoler.



Au retour des vestiaires, Jalibert et Tutaia, en imitant Higginbotham, auteur du premier essai de l'UBB dans ce match, avaient pourtant donné un peu d'air aux Girondins pour la première fois depuis le coup d'envoi (21-15). Mais après que Lapeyre a relancé Castres, Combezou a aplati à son tour et permis aux locaux de renverser la vapeur et de prendre cinq points d'avance alors qu'il ne restait que dix minutes à jouer. Il a finalement fallu un essai de pénalité après que le maul pénétrant de l'UBB a provoqué la faute adverse pour que Bordeaux-Bègles arrache la victoire. Sa troisième déjà cette saison en... trois sorties. Une entame digne du Castres de l'ère... Urios.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.