Top 14 (J7) : L'UBB donne la leçon

Top 14 (J7) : L'UBB donne la leçon©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 13 octobre 2019 à 22h59

Bordeaux-Bègles s'est imposé 42-15 avec le bonus offensif face à une équipe de Clermont remaniée, en clôture de la 7eme journée de Top 14, et revient donc à quatre points du leader lyonnais. Clermont reste quatrième.

Pour le tout premier match de son histoire à domicile un dimanche à 21 heures, l'Union Bordeaux-Bègles voulait marquer le coup face à Clermont, c'est réussi ! Alors que le club girondin, devant plus de 25 000 personnes, avait mis les petits plats dans les grands, avec le ballon apporté dans les airs par un sauveteur en mer, puis le coup d'envoi fictif donné par le champion de France de cyclisme Warren Barguil, les joueurs se sont ensuite donnés à fond, pour décrocher une victoire bonifiée face au vice-champion de France : 42-15. Une victoire qu'il faudra certes relativiser, l'ASM, à une semaine du choc contre le LOU, ayant aligné une équipe remaniée. Mais peu importe pour les hommes de Christophe Urios, ils restent deuxièmes du championnat, à quatre points du leader lyonnais.

Cinq essais pour l'UBB

La victoire ne s'est pourtant pas dessinée tout de suite pour les Girondins, qui ont dû faire face à une équipe clermontoise très efficace pendant la première demi-heure. Le score était ainsi de 10-10 à la 24eme, après un essai transformé de Thierry Païva (16eme) suite à un ballon porté bordelais, auquel a répondu Setariki Tuicuvu (23eme) sur une bonne passe de Samuel Ezeala. Mais le carton jaune reçu par George Moala à la 33eme pour un plaquage dangereux a fait basculer la rencontre, Seta Tamanivalu marquant à la sirène après un beau mouvement collectif (20-10, mt). En deuxième période, les Girondins sont parvenus à confisquer le ballon à leurs adversaires, et cela s'est traduit par trois nouveaux essais, signés Santiago Cordero (51eme) côté gauche, Yann Lesgourgues (63eme) après un temps de jeu de 4'39 et Jean-Baptiste Dubié (74eme) sur un contre. Clermont, en infériorité numérique suite au carton jaune reçu par Léo Treilles après un plaquage à retardement à la 51eme, est parvenu à inscrire un essai, grâce à Clément Lanen (le premier de sa carrière en Top 14), mais la différence était bien trop importante entre les deux équipes ce dimanche soir.

Roumat : "On a poussé jusqu'au bout et on a joué, c'est notre fonds de commerce"

« C'était un match très dur, il faut féliciter Clermont car ils nous ont mené la vie dure, notamment en première mi-temps, où on a eu mal à garder les ballons. Après, on a monté l'intensité. On a poussé jusqu'au bout et on a joué, c'est notre fonds de commerce, on va savourer. Notre public a été exceptionnel, j'espère qu'on leur a fait plaisir », a réagi le troisième ligne Alexandre Roumat au micro de Canal+. « Il y a beaucoup de regrets, on a essayé de venir faire quelque chose mais on n'a pas réussi, il a y eu beaucoup de ballons tombés, de fautes. C'était compliqué de défendre. C'est une grosse défaite. On voulait être une équipe de chiens, jeunes ou pas jeunes, il fallait faire le boulot, on n'a pas réussi », regrettait de son côté le troisième ligne clermontois Judicaël Cancoriet. Si l'UBB, qui ira chez l'avant-dernier Brive la semaine prochaine, est deuxième, Clermont est quatrième, à 14 points du Lyon, sur futur adversaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.