Top 14 (J23) : Vainqueur à Castres, Toulouse s'offre le derby

Top 14 (J23) : Vainqueur à Castres, Toulouse s'offre le derby©Media365

Thibault Laurens, publié le samedi 27 avril 2019 à 18h45

Dans un match où la tension a été présente du début jusqu'à la fin, le Stade Toulousain est allé chercher un succès important sur la pelouse de Castres.

Toulouse brise enfin la malédiction ! Dans un Stade Pierre-Fabre plein comme un œuf, les Toulousains se sont imposés face à Castres (20-21), lors d'un derby chaud comme la braise durant lequel les 22 acteurs n'ont cessé de se chambrer et de s'y filer. Une physionomie totalement logique, au vu des différentes déclarations de la part des joueurs des deux formations dans la semaine précédant le match. Sur le terrain en revanche, pas grand-chose à signaler sur le plan du rugby durant le premier acte. En dépit de cette volonté propre à Toulouse de déployer son jeu, les Haut-Garonnais se sont heurtés à un rideau défensif aussi solide qu'à l'accoutumée. De nombreuses pénalités ont été sifflées, de part et d'autre, dans les rucks, un secteur qui a cristallisé toute la tension durant la première mi-temps. Des fautes au sol, des gros déblayages mais surtout deux cartons jaunes infligés coup sur coup au Stade Toulousain par l'arbitre Adrien Descottes (35eme, 37eme), après une charge à l'épaule de Pita Ahki et une position de hors-jeu grossière de François Cros, voilà à peu près tout ce qu'il faut retenir d'une première période pauvre en point. Pour preuve, les premiers ont été inscrits à la 30eme, après une pénalité de Thomas Ramos, avant que le CO ne réponde grâce à un essai de pénalité, consécutif à une bonne poussée en mêlée (40eme). Ainsi, à la pause, ce sont bien les locaux qui ont eu l'avantage au tableau d'affichage (7-6).

Toulouse peut remercier Thomas Ramos


En dépit de sa double supériorité numérique, Castres a eu du mal à véritablement rentrer dans le deuxième acte. Les ouailles de Christophe Urios n'ont pas marqué de points. Pire encore, ils se sont mis en difficulté et ont vu le score s'alourdir après de nouvelles pénalités de Ramos (47eme, 59eme). Pendant ce temps, Rory Kockott a, quant à lui, touché deux fois les montants. Des points perdus au pire moment, d'autant que Toulouse a dominé des Castrais contrariés en touche et en mêlée. Pour autant, c'est bien le CO qui a repris l'avantage dans le derby. Après un décalage d'Armand Baille, Florian Vialelle a percuté Arthur Bonneval, tout en résistant au retour de Yoann Huget (61eme). Absolument galvanisés par cette réalisation, les locaux ont inscrit un troisième essai par Rory Kockott (64eme). Une action qui a laissé des traces avec la sortie sur protocole commotion de Romain Ntamack après une énorme percussion de Yann David. Après des pénalités inscrites par les deux équipes, c'est les Rouge et Noir qui ont finalement repris l'avantage au score, grâce à deux pénalités de Ramos, auteur d'un 7/7 cette après-midi. Castres a eu la balle de match, mais Urdapilleta a commis un en-avant au moment de réaliser son drop. Avec ce succès (20-21), Toulouse conjure le mauvais sort et sécurise une demi-finale de Top 14. Castres peut se consoler grâce au double bonus (offensif et défensif) empoché. Deux points qui permettent au CO de repasser devant le Racing 92, défait un peu plus tôt sur la pelouse de Pau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.