Top 14 (J23) : La Rochelle s'impose et condamne Perpignan à la relégation

Top 14 (J23) : La Rochelle s'impose et condamne Perpignan à la relégation©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le samedi 27 avril 2019 à 22h33

Après seulement une petite année passée en Top 14, l'USAP va retrouver la Pro D2 après sa défaite à domicile face à La Rochelle (29-49). Comme souvent cette saison, les Catalans ont eu du cœur, mais n'ont jamais réellement inquiété des Rochelais patients et très efficaces. Grâce à ce succès, les hommes de Xavier Garbajosa reste en course pour les barrages.

On le sentait venir depuis de longues semaines mais c'est désormais officiel, l'USAP évoluera en Pro D2 la saison prochaine. Face à une belle équipe de La Rochelle, les Catalans n'ont rien pu faire et se sont inclinés lourdement (29-49). Dans un Stade Aimé-Giral clairsemé, Perpignan a, comme souvent, tenté de produire un rugby chatoyant. Mais, avec un nombre de blessés conséquent (14 joueurs à l'infirmerie) ainsi que des imprécisions chroniques, la marche était bien trop haute face à des Rochelais en mission commando pour rejoindre les phases finales du championnat. Du suspens, il n'y en a quasiment jamais eu dans cette rencontre. Dominés en mêlée, inoffensifs ballon en main et friables défensivement, les hommes de Patrick Arlettaz ont été totalement dépassés par le défi imposé par les Jaune et Noir durant les 40 premières minutes. Très logiquement, La Rochelle a inscrit trois essais en une demi-heure, grâce à Arthur Retière, étincelant dans cette rencontre, (15eme), Gregory Alldritt (21eme) et Andries Liebenberg (29eme). La mêlée catalane, et notamment Yassin Boutemmani, a souffert face à la première ligne internationale des Maritimes. Pour autant, les Catalans n'ont pas abdiqué, à l'image de l'essai inscrit par Jean-Bernard Pujol (40eme), suite à une superbe feinte de passe du capitaine Karl Château.

L'USAP impuissante, La Rochelle efficace

Ce trou d'air de 20' vous était offert par le @staderochelais On s'y remet enfin et jusqu'au bout ? #USAPSR

- Nicolas Tavarès (@Rupella17) April 27, 2019



Au retour des vestiaires, la rencontre s'est quelque peu équilibrée dans un premier temps, alors qu'un faux-rythme a semblé s'installer. Un rythme qui a permis à Perpignan de marquer un deuxième essai par l'intermédiaire de Masalosalo Tutaia (49eme), un ancien Rochelais, après un turnover sur la ligne des Maritimes. Les Catalans ont d'ailleurs peu à peu pris le contrôle de la rencontre, grâce à une mêlée conquérante. Néanmoins, de nombreuses imprécisions ont empêchés l'USAP de concrétiser ses temps-forts au tableau d'affichage, malgré la multiplication des séquences roussillonnaise. Mais, comme souvent cette saison, Perpignan s'est fait punir après un ballon rendu gratuitement. Suite à un très mauvais jeu au pied de Paddy Jackson, Retière a déchiré le rideau défensif, avant que Jean-Charles Orioli n'inscrive le quatrième essai de La Rochelle (63eme). Une action qui symbolise à elle seule la différence entre une équipe qui joue la peur au ventre et une équipe sure de ses forces, capable de contre-attaquer à tout moment grâce à une ligne de trois-quarts performante. Émoussés physiquement, les locaux ont encaissé un nouvel essai après un gros travail des avants rochelais, concrétisé par Mohamed Boughanmi (69eme). Un point de bonus qui s'est rapidement évaporé après les essais inscrit par Sione Piukala (75eme) et Tom Ecochard (77eme), portant le score à 29-37. Une fin de match totalement folle, comme l'atteste les deux nouvelles réalisations de Ihaia West (79eme) et Marc Andreu (80eme), permettant aux visiteurs d'empocher un point de bonus offensif ô combien important. La Rochelle enregistre son cinquième succès à l'extérieur de la saison. Quant à l'USAP, elle repart une nouvelle fois les mains vides et son compteur de point, bloqué à douze unités, ne devrait plus évoluer. Lors des prochaines rencontres, les Catalans se déplaceront deux fois (Clermont, Toulouse) et recevront le Racing 92. Nul doute que Perpignan aura à cœur de bien finir son championnat avant de retrouver la Pro D2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.