Top 14 (J22) : Le Stade Français pas récompensé dans le " Classico "

Top 14 (J22) : Le Stade Français pas récompensé dans le " Classico "©Media365

Guillaume MARION, publié le samedi 24 mars 2018 à 18h41

Dans son antre de Jean-Bouin, le Stade Français a concédé une nouvelle défaite contre Toulouse (33-37) au terme d'un match très haletant. Défaits, les Parisiens empochent un bonus défensif bien maigre dans la lutte pour la maintien. De leur côté, les Rouge et Noir se rapprochent encore un peu plus des phases finales.

Cette défaite, le Stade Français pourrait bien la regretter. Si les Parisiens ont finalement été logiquement battu par Toulouse (33-37), le match leur a toutefois tendu les bras en seconde période. Rapidement mené par des essais des arrières sud-africains Wandile Mjekevu (10eme) et Chelsin Kolbe (19eme), le Stade Français n'a rien lâché. Après une pénalité de Jules Plisson (15eme), l'ailier Jimmy Yobo s'est offert un doublé avant la pause (24eme et 37eme) pour ramener son équipe à hauteur. Mais, si l'ouvreur parisien a raté les deux transformations, Zack Holmes en face a, lui, enquillé. Après les deux transformations, l'ouvreur toulousain a rajouté six points au pied sur une pénalité (31eme) et un drop (34eme). Fort de cela, le Stade Toulousain était donc en tête à la pause (13-20). A noter, que sur le premier essai des Parisiens, M. Poite, l'arbitre de la rencontre, n'a pas trouvé pas jugé utile de pénaliser d'un carton Sébastien Bézy pour une cravate sur Marvin O'Connor. Une décision discutable qui a peut-être pesé lourd par la suite.

Cependant, au retour des vestiaires, Plisson a retrouvé la mire et remettait donc son équipe à trois unités (16-20, 42eme). Un regain de confiance que l'ailier Kolbe a rapidement brisé en signant son doublé en faisant parler ses appuis (46eme), alors que le buteur toulousain ne tremblé pas. Dos au mur, le Stade Français a réagi en faisant parler la force. Suite à une touche, le 3eme ligne Antoine Burban a relancé les siens en bonifiant le travail des avants. Surtout, que Plisson a continué sa meilleure période au pied et les Parisiens revenaient à quatre longueurs avant l'heure de jeu (23-27, 24eme). Dans un temps fort, les joueurs du duo Olivier Azam et Julien Dupuy ont ensuite été tout proches d'aplatir à nouveau dans l'en-but toulousain. Mais, sur une passe interceptée de Sekou Macalou à quelques mètres de la ligne, Maxime Médard a crucifié les locaux d'un essai de 95 mètres en résistant à la course à Djibril Camara et consorts (66eme). Hors des clous du bonus défensif, le Stade Français a alors montré du caractère.

Et une dizaine de minutes de la fin, Clément Daguin, bien aidé par Rémi Bonfils et Sergio Parisse, a redonné de l'espoir à son équipe, alors que Plisson ne se ratait plus au pied (30-34, 71eme). Sauf, qu'une nouvelle fois sanctionné, le club parisien a vu Jean-Marc Doussain rajouter trois points au pied (76eme) et ainsi perdre tout espoir de succès. Finalement, une dernière pénalité de Plisson (78eme) a remis le Stade Français à quelques longueurs de son adversaire du jour. Mais, au courage, les Parisiens n'ont pas réussi à renverser ce match dans les derniers instants. Défaits pour la 15eme fois cette saison en Top 14, les Soldats roses font une bien mauvaise opération en vue du maintien, malgré un point de bonus défensif glané en fin de rencontre. A l'inverse, avec cette victoire, Toulouse prend provisoirement la deuxième place au classement et se rapproche encore un peu plus des phases finales, qui leur échappent depuis 2015-16.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU