Top 14 (J22) : Le Racing 92 résiste au retour de Lyon

Top 14 (J22) : Le Racing 92 résiste au retour de Lyon©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, publié le dimanche 25 mars 2018 à 22h56

Ce dimanche soir, à Gerland, le Racing 92 est allé s'imposer à Lyon (22-24) et montre les crocs en reprenant la place de dauphin du Top 14, derrière Montpellier. Septième, le LOU fait là une bien mauvaise opération en vue des phases finales.

Pour le dernier match de la 22eme journée du Top 14, le Racing 92 est allé s'offrir Lyon dans sa tanière (22-24) et réalise une très belle opération en haut de tableau. Dans l'opposition entre la meilleure défense à domicile et celle à l'extérieur, les buteurs ont fait le boulot dans le premier acte. Après un premier échec au pied (3eme), Patrick Lambie (11eme) puis Maxime Machenaud (18eme) et Lionel Beauxis (14eme et 28eme) se sont répondus. Coupable d'une grossière faute sur le buteur lyonnais sur un déblayage à l'épaule, Census Johnston a laissé ses coéquipiers en infériorité numérique (32eme) et a permis aux Rhodaniens de passer en tête à la pause, avec des nouveaux coups de pied de l'ouvreur français (33eme et 39eme). Au terme d'un match défensif, les joueurs de Pierre Mignoni étaient donc en tête à la pause (12-6).

Revenus avec de meilleures intentions, les Racingmen ont inversé la tendance au retour des vestiaires. Après une nouvelle pénalité de Machenaud (42eme), c'est Baptiste Chouzenoux qui a inscrit le premier essai de la rencontre, à la suite d'une percée de Teddy Thomas, et a permis à son équipe de passer en tête (12-14, 47eme), même s'il n'était pas transformé. Derrière, après une vague de changements, Machenaud a rajouté trois points au pied (56eme), mais Beauxis a laissé son équipe à hauteur au pied (15-17, 66eme). Dans la foulée, Lambie a marqué le deuxième essai des siens à la suite d'une touche et le Racing se mettait à l'abri avec la transformation de son demi de mêlée français (15-24, 68eme). Pour autant, Lyon n'a pas abdiqué et a tout de même inscrit un essai par l'intermédiaire de Beauxis (78eme), synonyme de bonus défensif.

En effet, les visiteurs, réduits à 13 après les cartons jaunes de Rémi Talès (73eme) et Ben Tameifuna (76eme), ont fini par craquer après avoir longtemps retardé l'échéance et le LOU a donc pu se relancer. Suite à une mêlée, l'ouvreur français a profité du surnombre pour espérer une folle fin de rencontre (22-24, 78eme). Mais, après la sirène, les Lyonnais ont commis un en-avant qui a profité au Racing pour s'imposer à l'extérieur et se venger du match aller, où Lyon avait gagné (17-20). Fort de cette victoire à l'extérieur, les Ciel et Blanc remontent à la deuxième place du Top 14 et compte neuf longueurs d'avance sur le septième... Lyon. Battu ce week-end comme Castres, les Lyonnais font là une bien mauvaise affaire dans la lutte aux phases finales, avec quatre points de retard sur la Section Paloise (6eme). Faux pas interdit à Brive lors de la prochaine journée.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU