Top 14 (J20) : Vainqueurs de Castres, les Parisiens restent en course

Top 14 (J20) : Vainqueurs de Castres, les Parisiens restent en course©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 23 mars 2019 à 18h40

Alors qu'un succès face à Castres était impératif, les joueurs du Stade Français Paris sont allé chercher le bonus offensif face aux champions de France en titre et conservent un espoir de qualification pour les phases finales du Top 14.

S'ils voulaient conserver un espoir de qualifications pour les phases finales, les joueurs du Stade Français Paris n'avaient pas le droit à l'erreur. Face à Castres, troisième du classement avant cette 20eme journée, les Parisiens se devaient de l'emporter sur leur pelouse. Et, pourtant, ce sont bien les Castrais qui ont ouvert la marque sur une pénalité de Benjamin Urdapilleta après seulement huit minutes. Mais le tournant de la première période a été le carton jaune reçu par Thibault Lassalle peu avant le quart d'heure de jeu pour un plaquage haut. Dix minutes en infériorité numérique qui ont fait très mal aux champions de France en titre. Paul Gabrillagues dans la foulée de la sanction puis Arthur Coville à la conclusion d'une charge de sa première ligne dans une défense castraise perdue puis Jonathan Danty, qui a piégé la défense du CO sur une passe sautée signée Coville, ont inscrit trois essais en sept minutes pour offrir, tout provisoirement, le point du bonus offensif au Stade Français Paris. Le club parisien a connu un coup dur dans cette première période avec la sortie sur blessure de son capitaine Yoann Maestri, touché à un genou.

Castres a su timidement réagir...

Une fois à nouveau à égalité numérique sur la pelouse du Stade Jean-Bouin, les Castrais ont retrouvé leurs esprits et ont resserré leur défense. Le dernier quart d'heure de la première période s'est résumé à un échange de politesse entre Benjamin Urdapilleta et Nicolas Sanchez... jusqu'à la toute dernière action des 40 premières minutes de jeu. Derrière un ruck dans les 22 mètres castrais, Arthur Coville a fait croire à ses adversaires qu'il allait tenter le coup en solitaire avant de servir Siegfried Fisi'ihoi qui a aplati juste avant la sirène le quatrième essai parisien dans cette rencontre. Remobilisés par Christophe Urios dans leur vestiaire, les joueurs du CO n'ont pas mis dix minutes à confirmer leurs nouvelles dispositions. A la suite d'une touche à cinq mètres de la ligne parisienne, Wilfried Hounkpatin a su forcer le verrou adverse pour aplatir en coin son tout premier essai en Top 14.

...sans empêcher le Stade Français Paris de prendre le bonus offensif

Dès lors, l'objectif était clair pour les Castrais, il fallait tout donner pour aller chercher un deuxième essai sans trop ouvrir d'espaces aux Parisiens pour les empêcher de prendre le point de bonus offensif au sortir de cette rencontre. Les seuls points ajoutés ont été une pénalité de part et d'autre avant l'heure de jeu. Réduits à quatorze suite au carton jaune reçu par Paul Alo-Emile en raison d'un plaquage haut sur Rory Kockott, les joueurs d'Heyneke Meyer ont tenu le coup sans prendre beaucoup de risques dans leur jeu offensif et en étant disciplinés en attaque. A sept minutes du terme, David Smith a su trouver un espace le long de la ligne de touche sur l'aile droite mais il a été trop court pour aplatir face au retour de la défense parisienne. Piet van Zyl n'a pas été loin d'un cinquième essai du Stade Français mais l'arbitrage vidéo a rendu le ballon aux Castrais. La tension a été palpable sur la pelouse mais les Parisiens signent un succès précieux dans la course aux phases finales (32-16) et met sous pression La Rochelle et le Racing 92 quand Castres tombe du podium après six victoires de suite, doublé par Lyon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.