Top 14 (J20) : Une victoire importante à plus d'un titre pour le Racing 92 face à Bordeaux-Bègles

Top 14 (J20) : Une victoire importante à plus d'un titre pour le Racing 92 face à Bordeaux-Bègles©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 24 mars 2019 à 18h38

Alors que le quart de finale de Champions Cup face à Toulouse se rapproche, le Racing 92 a largement dominé Bordeaux-Bègles pour se rapprocher du podium.

L'avant-dernière affiche de la 20eme journée du Top 14 a offert un duel direct entre candidats aux phases finales. Sur la pelouse de la Paris-La Défense Arena, le Racing 92 se devait de craindre une équipe de Bordeaux-Bègles venue pour jouer et aller chercher la victoire. Si Brock James a ouvert les hostilités au pied, les dix premières minutes de la rencontre ont été conclues par le premier essai francilien signé Bernard Le Roux, qui a signé de la meilleure des manières son retour à la compétition après deux mois d'absence. Mais la réponse de l'UBB n'a pas mis dix minutes à venir avec deux essais en moins de cinq minutes. Yann Lesgourgues suite à une chevauchée de 70 mètres puis Nans Ducuing dans la foulée ont offert un avantage de quatorze longueurs au club girondin.

Le Racing 92 ne s'est pas laissé faire

Cette série de deux essais en quelques instants n'a pas effrayé les joueurs de Laurent Travers et Laurent Labit. Ces derniers ont même réagi dans la foulée grâce à un essai 100% irlandais. Simon Zebo a profité d'un bon mouvement de ses équipiers pour percer la défense girondine et servir sur un plateau Donnacha Ryan qui a ramené le Racing 92 à six longueurs à dix minutes de la mi-temps. La pression est restée forte sur la défense de l'UBB mais cette dernière a tenu jusqu'au repos alors que l'arbitre, excédé par des mêlées jamais effectuées dans les meilleures conditions, a renvoyé sur le banc pour dix minutes Vasil Kakovin et Lasha Tabidze. Le discours du staff du Racing 92 dans l'intimité du vestiaire n'a pas tardé à faire effet car les Franciliens ont repris les rênes de la rencontre à peine cinq minutes après le retour sur la pelouse synthétique. Après un essai logiquement refusé à Louis Dupichot, Camille Chat a concrétisé la domination du Racing 92.

Bordeaux-Bègles n'y était plus

Ce deuxième essai signé des Ciel-et-Blanc n'était que le prélude à des vagues qui ont ensuite déferlé sur la défense de Bordeaux-Bègles. Vasil Kakovin s'est excusé de son manque de performance en mêlée en début de rencontre avec un essai consécutif à un bon travail de son pack à la suite d'une touche. La sortie pour dix minutes d'Ulupano Seuteni peu après l'heure de jeu a quasiment scellé le sort du match car l'UBB n'a ensuite pas pu résister à la force offensive du Racing 92, concrétisée par Boris Palu, à peine entré en jeu qui a conclu un 24-0 qui leur a permis de faire un pas décisif vers la victoire. Le carton rouge logiquement reçu par Teddy Iribaren quelques instants après son entrée en jeu pour un crochet du gauche asséné à Baptiste Serin aurait pu remettre en doute le résultat de la rencontre mais, au contraire, Simon Zebo a inscrit le sixième essai de son équipe en coin à six minutes du terme de la rencontre. L'essai signé par Semi Radradra dans la dernière minute suite à une perte de balle n'a rien changé. Une large victoire (45-27) qui permet au Racing 92 de revenir à hauteur du LOU, au pied du podium, quand l'UBB sera plus que jamais sous pression dans cette fin de saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.