Top 14 (J20) : Première victoire en 2018 très précieuse pour le Stade Français

Top 14 (J20) : Première victoire en 2018 très précieuse pour le Stade Français©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 11 mars 2018 à 14h31

Pour la première fois en 2018, le Stade Français est sorti victorieux d'un match du Top 14. Castres, pour sa part, fait une mauvaise affaire dans la course aux phases finales.

Au lendemain des défaites de Brive et Agen ainsi que du regain de forme confirmé d’Oyonnax, le Stade Français avait une occasion en or de se détacher dans la lutte âpre pour le maintien en Top 14. Sur une pelouse neuve et fragile du Stade Jean-Bouin, les joueurs de la Capitale ont abordé ce match face à Castres, candidat aux phases finales, avec beaucoup d’envie. Et même un peu trop au goût de l’arbitre qui a envoyé Alexandre Flanquart au frigo dès la 4eme minute. Le capitaine parisien a pris un carton jaune pour une discutable charge sur... l’arbitre dans un plaquage. Mais cette infériorité numérique, ajoutée à la fébrilité castraise en début de match, n’a pas empêché les joueurs du Stade Français d’ouvrir la marque par un essai en coin de Hugh Pyle.

Le Stade Français n’a pas su gérer

Marquer en infériorité numérique, les Castrais ont montré qu’ils étaient également capables de le faire. Après un carton jaune pour Julien Dumora suite à un plaquage haut, le CO a effacé ses dix points de retard, conséquence d’une pénalité signée Morné Steyn, en trois minutes. Si Benjamin Urdapilleta a fait oublier une pénalité dans ses cordes complètement manquée par une tentative réussie, Maama Vaipulu a conclu en bout de ligne une bonne remontée de balle castraise, l’ancien ouvreur d’Oyonnax se chargeant de remettre les deux équipes à égalité. Sur la sirène, Morné Steyn a manqué l’opportunité de remettre le club de la Capitale devant au score. Le Sud-Africain y est parvenu cinq minutes après le retour des vestiaires avant de claquer un drop des 25 mètres. Cet avantage de six longueurs s’est transformé en avantage de treize points quand Waisea s’est étendu de tout son long en coin sur un mouvement initié par Clément Daguin pour aplatir le deuxième essai parisien.

Castres n’a jamais lâché

Un bol d’air frais dont le club parisien n’a pas été en mesure de profiter plus de... deux minutes. Entré en jeu à la place d’un Ludovic Radosavljevic à un genou en première période, Rory Kockott a su se montrer opportuniste sur une percée de Benjamin Urdapilleta repris par Waisea qui n’a pas pu se saisir du ballon. Revenus à six points alors que les Parisiens entraient dans leur traditionnel temps faible depuis le début de la saison, les Castrais ont poussé, mis les deux mains sur le ballon pour mettre une pression folle sur la défense du Stade Français. Une défense qui a sorti les barbelés dans les derniers instants du match et valider ce succès (23-17). Avec ces quatre points précieux, les Parisiens repassent devant Agen à la 11eme place avec six points d’avance sur Oyonnax, dernier du Top 14. Pour Castres, l’absence de point de bonus laisse le CO à égalité de points avec La Rochelle à la sixième place, dernière qualificative pour les phases finales.

TOP 14 / 20EME JOURNEE

Samedi 10 mars 2018

Montpellier - Racing 92 : 41-3

Toulon - Agen : 54-5

Pau - La Rochelle : 18-15

Bordeaux-Bègles - Oyonnax : 20-26

Brive - Clermont : 9-11

Dimanche 11 mars 2018

Stade Français - Castres : 23-17

16h50 : Toulouse - Lyon

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU