Top 14 (J19) : Victoire aisée face au Stade Français Paris pour Bordeaux-Bègles

Top 14 (J19) : Victoire aisée face au Stade Français Paris pour Bordeaux-Bègles©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 16 mars 2019 à 22h36

Au terme d'un match où ils ont contrôlé le jeu, Bordeaux-Bègles a pris le meilleur sur le Stade Français Paris et reprennent place dans le Top 6.

Invaincu à domicile depuis le début de la saison, Bordeaux-Bègles devait affronter un Stade Français Paris revanchard après sa déroute face à Toulouse ce samedi à Chaban-Delmas. Mais il a bien fallu attendre 40 minutes pour voir le match réellement se débrider. L'essentiel de la première période a, en effet, été un échange de pénalités entre Mathieu Jalibert et Morné Steyn. Réduits à quatorze à la 20eme minute suite au carton jaune reçu par Ramiro Herrera suite à une succession de fautes en mêlées. Les Parisiens ont su résister et ont manqué l'occasion de virer en tête par Morné Steyn à la demi-heure de jeu. Ce n'est qu'au dernier moment, juste avant la sirène, que les Girondins ont trouvé la faille dans la ligne défensive du Stade Français Paris avec Cameron Woki, en sortie d'une touche parisienne mal contrôlée, qui a fait reculer Julien Arias pour s'ouvrir le chemin de l'en-but.

L'UBB a trop tardivement accéléré pour aller chercher le bonus offensif

C'est fort de sept points d'avance sur les joueurs de l'UBB ont entamé le deuxième acte de la rencontre mais, comme en première période, ce sont les buteurs qui ont brillé l'essentiel du temps. Deux coups de pieds de Morné Steyn, seul marqueur parisien de la rencontre contre deux réalisations de Mathieu Jalibert n'ont pas fait bouger les lignes et, comme précédemment, c'est en fin de match que les Bordelais ont haussé le ton pour assurer leur succès sur une pelouse où ils sont invaincus cette saison. A la dernière minute, Semi Radradra a réalisé un slalom dans la défense du club de la Capitale pour filer seul à l'en-but... mais, altruiste comme jamais, il a décalé son capitaine Yann Lesgourges qui a eu l'honneur de marquer. Sur une ultime pénalité, Brock James a eu l'occasion de rapprocher ses coéquipiers de l'en-but pour arracher le point de bonus offensif... mais l'ancien buteur de Clermont s'est manqué et a envoyé l'ogive en ballon mort, scellant le sort de la rencontre. L'UBB s'impose (26-12) et fait un pas vers les phases finales, auxquelles le Stade Français Paris, qui compte cinq points de retard sur le Racing 92, peut sans doute dire adieu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.