Top 14 (J19) : Toulon chute à domicile contre Montpellier (18-21)

Top 14 (J19) : Toulon chute à domicile contre Montpellier (18-21)©Media365

Thibault Laurens, publié le samedi 16 mars 2019 à 18h56

Dans une rencontre opposant deux équipes distancées pour les phases finales, Toulon s'est incliné à domicile face à Montpellier (18-21). Lors d'un match marqué par l'indiscipline, les Montpelliérains ont dominé de bien pâles Toulonnais, qui se sont écroulés en deuxième mi-temps.

Le résumé 

Sans aucun doute, Toulon et Montpellier font partie des grosses déceptions de ce Top 14 saison 2018-2019. Avec des effectifs taillés pour jouer les premiers rôles en championnat, les deux formations sont déjà distancées dans la course aux phases finales. Et dans ce duel du ventre mou, ce sont les Montpelliérains qui l'ont emporté (18-21) au bout du suspense. Cependant, le début de match a clairement été à l'avantage de Toulon. Après vingt premières minutes plutôt ternes, les hommes de Patrice Collazo se sont appuyés sur leur conquête afin d'inscrire le premier essai du match. Suite à un ballon porté, le pilier Van der Merwe a concrétisé le bon travail du pack varois. Une première réalisation qui a lancé enfin la rencontre. A peine deux minutes plus tard et après un ballon de récupération, Nakosi a pris l'intervalle avant de servir son frère Tuisova. Le Fidjien a parfaitement fixé la défense et décalé Webb qui s'en est allé inscrire le deuxième essai de la rencontre. La réaction de Montpellier ne s'est pas fait attendre avec l'essai de Vincent Martin, servi sur un pas par François Steyn (12-7). Au terme d'une première période plaisante, les Toulonnais ont viré en tête (15-7).

Des Toulonnais totalement absents des débats en deuxième période

A l'image des vingt premières minutes de la rencontre, le début du deuxième acte a été marqué par les turnovers et les imprécisions. Mais grâce à une première ligne conquérante, Montpellier a passé la seconde au retour des vestiaires. Et suite à un ballon porté dans l'en-but varois, Bismarck du Plessis a vu son essai validé après l'utilisation de l'arbitrage vidéo (15-14). Dans la foulée, une pénalité de Louis Carbonel a permis à Toulon de reprendre un peu d'avance (18-14). Néanmoins, de nombreuses fautes de part et d'autre ont empêché la production d'un rugby fluide, même si les Montpelliérains ont dominé la seconde période. Dans le dernier quart-d'heure, les Héraultais ont poussé pour inscrire un nouvel essai. Suite à une troisième « penaltouche » consécutive, François Steyn a distillé une merveille de passe au pied à destination d'Henry Immelman qui a alors volleyé le ballon vers Yvan Reilahc. Le trois-quarts centre s'en est tranquillement allé aplatir entre les perches (18-21). Une réalisation qui a concrétisé la domination montpelliéraine et qui a permis aux hommes de Vern Cotter de prendre la tête dans ce match. Un résultat qui aura été conservé jusqu'au bout. Avec cette victoire, il reste encore un mince espoir de voir Montpellier se qualifier pour les phases finales. Toulon a quant à lui fait une croix dessus.

L'homme du match : François Steyn (Montpellier)

Dans une rencontre plutôt hachée, le demi d'ouverture de Montpellier a su débloquer la situation pour son équipe. Sur le premier essai, il a décalé sur un pas Vincent Martin. Toujours aussi bon dans le jeu au pied d'occupation, c'est suite à l'une de ses passes au pied que Montpellier a inscrit son troisième essai. Une belle performance de la part du sud-africain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.