Top 14 (J19) : Grâce à un festival, Toulouse fait exploser Lyon

Top 14 (J19) :  Grâce à un festival, Toulouse fait exploser Lyon©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 17 mars 2019 à 18h30

Pour la treizième fois de suite, le Stade Toulousain n'a pas connu la défaite en Top 14, dominant largement Lyon grâce à un trtiplé de Sofiane Guitoune.

Les Toulousains sont imperturbables ! Après avoir battu le record du nombre de matchs sans défaite en championnat sur la pelouse du Stade Français Paris, les joueurs d'Ugo Mola ne se sont pas arrêtés en si bon chemin et ce sont les Lyonnais qui en ont fait les frais. Et pourtant, ce sont les joueurs de Pierre Mignoni qui ont le mieux entamé la rencontre avec, suite à une pénalité toulousaine signée Zack Holmes, le premier essai de la rencontre, signé Xavier Mignot dans une action lancée par une touche récupérer par Virgile Bruni et conclue sous les poteaux. Mais cet avantage n'aura pas duré plus de deux minutes.

Sofiane Guitoune, homme du match

La réponse du leader du Top 14 est venu dans la foulée grâce à Sofiane Guitoune, qui a bonifié une action lancée par Jerome Kaino et un astucieux une-deux avec Cheslin Kolbe. Pas apeurés par cette réaction d'orgueil toulousaine, les Rhodaniens ont répondu du tac-au-tac grâce à l'international français Noa Nakaitaci. Ce dernier a su suivre une action où la ligne arrière du LOU a été intégralement sollicitée. C'est alors que les Lyonnais ont subi une averse d'essais de la part de l'attaque toulousaine. En pas moins de 17 minutes, les joueurs de la « Ville Rose » ont passé la ligne à cinq reprises. Sofiane Guitoune a lancé le mouvement avant que Sébastien Bézy ne profite d'une défense lyonnaise pas replacée autour d'un regroupement. Sofiane Guitoune y est ensuite allé de son triplé sur une bonne passe de son demi de mêlée.

Un deuxième acte moins fou mais Toulouse assure l'essentiel

Cette fin de première période a vu Pita Ahki concrétiser un maul rondement mené en sortie de touche avant que Lucas Tauzin ne résiste au retour de Noa Nakaitaci. Le champion du monde des moins de 20 ans est venu conclure une action initiée par Cheslin Kolbe, qui a envoyé Sofiane Guitoune forer la défense lyonnaise avant de servir son jeune coéquipier. Après 40 minutes de si haute volée, les deux équipes n'ont pas été en mesure de proposer autant de jeu dans le deuxième acte. Les Lyonnais ont réveillé le Stade Ernest-Wallon par l'intermédiaire de Jonathan Wisniewski, qui a conclu un mouvement de Toby Arnold mais les Toulousains avaient encore faim. Entré après dix minutes dans cette deuxième période, Louis-Benoît Madaule s'est signalé dans le dernier quart d'heure en concrétisant une charge plein axe et une passe après contact de Pita Ahki. Au final, Toulouse signe un large succès bonifié (53-21) qui permet au club de compter sept points d'avance sur Clermont, qui a laissé le bonus offensif en route face à Pau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.