Top 14 (Finale) : Au terme d'une finale tendue, Toulouse domine Clermont pour son 20eme titre

Top 14 (Finale) : Au terme d'une finale tendue, Toulouse domine Clermont pour son 20eme titre©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 15 juin 2019 à 22h48

Dans un match où l'enjeu a parfois pris le pas sur le jeu, Clermont n'a pas su répondre et voit Toulouse remporter son 20eme titre de champion de France.



Sept ans d'attente prennent fin pour Toulouse ! Privés du Bouclier de Brennus depuis 2012 et le 19eme titre, les Toulousains ont mis un terme à une attente bien trop longue aux yeux de leurs supporters. Le début de match a, toutefois, été ce qu'on pouvait attendre d'une finale entre les deux meilleures équipes du Top 14 : un match fermé entre deux défenses qui ont clairement pris le pas sur les attaques. La première demi-heure du match n'a pas offert aux 79 786 spectateurs massés dans les travées du Stade de France un grand spectacle mais plutôt un duel de buteurs entre Greig Laidlaw et Thomas Ramos, dont aucun des deux buteurs n'est sorti gagnant avec les deux équipes à égalité à l'orée de la 30eme minute. C'est un coup de génie d'Antoine Dupont qui a changé la donne dans cette finale.

Dupont et Huget débloquent la finale



Sur un coup franc rapidement joué pour lui-même, le demi de mêlée du Stade Toulousain a permis à ses coéquipiers de mettre sous pression la défense clermontoise. Cette dernière, en sortie de ruck, a été contournée sur la droite de l'attaque toulousaine par Yoann Huget, qui est allé inscrire en coin le premier essai de cette finale. Mais le coup le plus dur est sans aucun doute venu ensuite pour Clermont. Sorti sur protocole commotion et remplacé par Peceli Yato, Alexandre Lapandry a vu le médecin indépendant décréter qu'il n'était pas apte à reprendre, affaiblissant un peu plus la troisième ligne de l'ASM, qui a perdu Arthur Iturria avant même le coup d'envoi. Réduits à quatorze après le carton jaune reçu par Cheslin Kolbe en conséquence d'un plaquage haut sur Yato, les Toulousains ont su résister jusqu'à la mi-temps pour rejoindre les vestiaires avec un avantage de deux points pour Toulouse. Le début de la deuxième manche a beaucoup ressemblé à celui de la première. Greig Laidlaw et Thomas Ramos se sont rendus coup pour coup au pied sur pénalités pour maintenir l'écart à deux longueurs pendant un quart d'heure.

Clermont a été trop imprécis pour espérer le titre



C'est alors que... Yoann Huget est sorti de sa boîte pour signer le doublé. En sortie de mêlée, les Toulousains ont changé le jeu et, après plusieurs enchaînements de passes et une accélération de Kolbe, l'ailier toulousain est allé aplatir sans aucune opposition de la part de la défense clermontoise. Le coaching a alors fait effet avec les deux équipes qui ont lancé leurs remplaçants mais cela n'a pas changé la donne. Les Clermontois ont lancé leurs dernières forces pour espérer remonter au score mais, face à une défense toulousaine intraitable, ils ont dû se contenter de points au pied, signe de leur impuissance et de leur inefficacité. Les Auvergnats ont eu une dernière opportunité avec un en-avant sur la sirène alors que les Toulousains gagnaient du temps pour conclure sans se mettre en danger. Une dernière alerte qui n'en a pas été une à cause d'une faute de main de Damian Penaud. L'arbitre a alors pu libérer les Toulousains, qui ont validé le 20eme titre de l'histoire du club au terme d'une finale qu'ils ont globalement maîtrisé (24-18). Pour Clermont, ce n'est qu'une douzième finale perdu en quatorze participations. Le Bouclier de Brennus ne verra donc pas la Place de Jaude une troisième fois mais ira au Capitole pour la 20eme fois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.