Top 14 : Clermont fait chuter La Rochelle et reste devant

Top 14 : Clermont fait chuter La Rochelle et reste devant©Media365

Aurélien CANOT, publié le dimanche 06 janvier 2019 à 18h53

La Rochelle devait s'en douter. Aussi belle soit-elle, sa série de sept victoires avait très peu de chances de résister au déplacement des Rochelais chez le leader Clermont, invaincu dans son stade Marcel-Michelin. Sans surprise, le premier du classement depuis le tout premier match de la saison a fait chuter son visiteur du jour, lui infligeant même sa plus lourde défaite en déplacement cette saison (44-19).

Certes, les Clermontois, ont laissé échapper le bonus offensif, mais ils ne feront pas les difficiles après cette dixième victoire en Top 14 cette saison - la première en 2019 - qui leur permet de conserver un fauteuil de leader occupé le temps d'une soirée par Toulouse, autre rouleau compresseur du moment. Une mainmise que l'ASM a confirmée dimanche en mettant tout juste un quart d'heure pour être récompensée de sa domination sur un essai de Laidlaw, auteur des treize premiers points de la rencontre. Avant cela, les Maritimes avaient beaucoup subi et surtout retardé l'échéance, inévitable.

La Rochelle paye son indiscipline au prix fort


Bien aidé par les fautes de main adverses, La Rochelle a rapidement réagi, Vito profitant d'un maître coup de pied de West au départ de l'action pour réduire le score (13-7). Le premier des trois essais des Jaune et Noir dans cette partie. Ce qui a déjà tout d'un exploit contre Clermont. Malheureusement pour les hommes de Xavier Garbajosa, ils ont gâché leur belle efficacité offensive par une grande indiscipline (trois cartons jaunes) et de gros soucis en mêlée, domaine dans lequel le troisième du championnat s'est fait martyriser toute la soirée par les Jaunards. Après que Yato a profité de la première infériorité numérique du match des Rochelais pour redonner de l'air à son équipe, Doumayrou avait redonné, lui, des couleurs aux siens dès la reprise. Mais un essai de pénalité en faveur de l'ASM était venu sanctionner une nouvelle faute adverse, Moala, sur une pénalité vite jouée par Lopez, puis Williams en toute fin de match venant enfoncer un Stade Rochelais qui était revenu un temps à onze points, grâce à Qovu. La messe était dite, mais tellement prévisible.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.