Top 14 : Castres s'offre encore Clermont et garde espoir pour les barrages

Top 14 : Castres s'offre encore Clermont et garde espoir pour les barrages©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 26 janvier 2019 à 17h15

Bête noire de Clermont, en particulier sur sa pelouse du stade Pierre-Fabre, Castres a encore joué un vilain tour à l'ASM, invaincue depuis la 7eme journée, ce samedi pour le compte de la 15eme journée de Top 14. Malgré une belle réaction du leader en seconde période, les champions de France s'imposent 24-16 et restent ainsi dans le coup pour les barrages.

Castres est bien la bête noire de Clermont. Connu pour sa capacité à barrer la route aux Jaunards, en premier lieu à domicile sur sa pelouse du stade Pierre-Fabre (quatre victoires de Clermont seulement dans toute son histoire), le CO a encore fait honneur à sa réputation, ce samedi pour le compte de la 15eme journée de Top 14. Malgré une belle réaction, mais trop tardive, du leader, les champions du France ont décroché une seconde victoire de rang (24-16) très précieuse dans la course aux barrages, après leur succès à Grenoble de la dernière journée, en jouant une nouvelle fois un vilain tour à Christophe Urios et ses hommes devant leur public. Une bien mauvaise opération pour Clermont, qui n'avait plus perdu depuis la 7eme journée, à La Rochelle (16-12), et pourrait se retrouver dauphin de Toulouse dimanche en cas de victoire bonifiée des Rouge et Noir contre Grenoble.

Clermont se réveille mais trop tard

Trop timide pendant les 40 premières minutes, l'ASM a payé au prix fort ses imprécisions et son manque d'initiatives, sanctionnés à deux reprises par les Castrais, par Battle tout d'abord puis Laveau, à la conclusion de deux très longues séquences. Sur l'une des seules situations des Clermontois dans cette première période dominée par le CO, Yato a eu le mérite, trois minutes avant la pause, de réduire le score, montrant ainsi l'exemple à Grosso, qui relançait complètement les siens peu de temps après le retour des vestiaires (15-8 pour Castres) en inscrivant le deuxième essai des premiers du championnat dans cette partie (deux essais également pour Castres). Un réveil insuffisant malgré tout pour les Auvergnats, plombés ensuite sur des pénalités d'Urdapilleta et Kockott. Deux des artisans de ce succès ô combien important pour le CO, toujours huitième mais qui revient provisoirement à trois points du Racing 92, sixième et donc dernier qualifié à l'heure actuelle pour les barrages.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.