Top 14 : A l'usure, Bayonne triomphe de Montpellier

Top 14 : A l'usure, Bayonne triomphe de Montpellier©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le samedi 12 octobre 2019 à 17h54

Bayonne continue sur sa lancée. A domicile, l'Aviron a triomphé d'un Montpellier réduit à 14 pendant 50 minutes. Un véritable exploit qui confirme l'incroyable début de saison du promu.

Bayonne a l'air de bien se sentir sur le podium du Top 14. Au coup d'envoi d'un choc du haut de tableau contre Montpellier, le promu était troisième. Un rang qu'il occupe toujours à la fin de ce match comptant pour la 7eme journée. Ce classement a été préservé grâce à un succès arraché sur sa pelouse de Jean-Dauger (26-24). Dans ce match indécis jusqu'à la dernière seconde, c'est l'expulsion de Johannes Goosen à la 42eme minute qui a tout changé.

Beaucoup de sanctions contre le MHR

Sur sa deuxième tentative, Romain Barthélémy a ouvert le score en faveur des Basques grâce à une pénalité réussie peu avant le quart d'heure de jeu. Dans la foulée, Benoît Paillaugue lui a répondu. Et plutôt deux fois qu'une pour permettre au MHR de prendre les devants. Mais l'indiscipline des Héraultais a été trop importante dans cette rencontre pour leur permettre de s'imposer. Avant l'expulsion du sud-africain pour un coup de coude au visage d'un adversaire sur un raffut, c'est Caleb Timu pour un en-avant volontaire puis Kevin Kornath pour un plaquage irrégulier qui ont été expulsés, mais de manière temporaire. Pour le premier cité, ce carton jaune ressemblait même à une double-peine car sur la même action, l'arbitre du match a accordé un essai de pénalité à l'Aviron. Benoît Paillaugue était le seul à maintenir Montpellier dans le match mais le buteur ne pouvait pas se dédoubler. Bayonne a marqué un deuxième essai à la demi-heure de jeu grâce à Matthew Luamanu pour confirmer sa domination sur le match. C'est finalement juste avant la pause, quand Xavier Garbajosa a enfin pu compter sur 15 joueurs, que le MHR a visité l'en-but basque grâce à un ballon porté exploité par Paul Willemse. De quoi repartir de l'avant. Et cela malgré l'expulsion de Goosen.

Montpellier a repris les devants avant de craquer

Benoît Paillaugue a égalisé sur pénalité avant la réussite dans le même exercice de Romain Barthelemy. A 20 minutes du terme, Montpellier a réussi à prendre les devants grâce à un essai d'Anthony Bouthier après plusieurs temps de jeu au-près. Mais dans un stade où l'Aviron n'a perdu que deux fois depuis mars 2018, il en fallait plus pour repartir avec une victoire. Car le promu a pu compter sur le soutien de ses supporters, la confiance engrangée depuis sa montée et surtout un essai d'Alofa Alofa pour faire douter des Montpelliérains qui ont cédé en fin de match. Usés par la débauche d'énergie nécessaire pour compenser l'absence d'un joueur, ils ont été sanctionnés dans une mêlée à 40 mètres des poteaux. Une pénalité que l'entrant Brandon Fajardo a marqué après un échec sur la transformation précédente. A huit minutes du terme, Bayonne s'est mis dans une position idéale pour l'emporter. Une victoire qui fait du bien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.