Le Racing a coulé à Montpellier

Le Racing a coulé à Montpellier©Media365

Raphaël Brosse, publié le samedi 22 avril 2017 à 20h43

Montpellier a nettement battu le Racing 92 (54-3) ce samedi en match en retard de la 21eme journée de Top 14.

Des banderoles hostiles en tribunes, deux présidents, Mohed Altrad et Jacky Lorenzetti, qui évitent soigneusement de se croiser afin de ne pas avoir à se serrer la main... L'atmosphère entourant ce Montpellier - Racing 92, match en retard de la 21eme journée - il aurait dû se disputer mi-mars, mais le projet de fusion en a décidé autrement - était pour le moins particulière. Loin d'être déstabilisés par ce contexte, les Héraultais démarrent la rencontre avec le couteau entre les dents. Nemani Nadolo s'écroule dans l'en-but malgré le retour de trois Racingmen (7-0, 4eme), Kélian Galletier franchit la ligne après un très bon travail des avants montpelliérains (14-0, 8eme) et c'est ensuite au tour de Bismarck du Plessis de s'extirper du maul pour aller aplatir (21-3, 17eme). Le MHR est déjà en possession du bonus offensif après moins de vingt minutes de jeu. Après avoir bu la tasse, les Franciliens relèvent la tête mais ne parviennent pas à revenir au score malgré leur supériorité numérique (carton jaune pour Nadolo à la 32eme minute). A la pause, les hommes de Jake White mènent logiquement au score (21-3).

Le Racing encaisse un 33-0 en deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, le peu de suspense encore existant disparaît définitivement à cause d'une décision arbitrale pour le moins litigieuse. Juste devant sa ligne, Sean Robinson commet un en-avant que l'arbitre estime volontaire. La sanction est irrévocable : carton jaune pour le coupable et essai de pénalité en faveur des locaux (28-3, 46eme). Les vagues montpelliéraines ne cessent plus, dès lors, de s'abattre sur la défense du Racing. Willie Du Plessis inscrit un doublé (55eme, 57eme), Pierre Spies (63eme) et Timoci Nagusa (80eme) vont également à dame. L'addition est très salée pour le club des Hauts-de-Seine, qui repart avec plus de cinquante points encaissés (54-3, score final). Les Bleu et Blanc restent cependant accrochés à la sixième place, synonyme de qualification pour les barrages. Montpellier, de son côté, dépasse Clermont et se retrouve deuxième. La lutte entre les deux équipes pour la qualification directe en demi-finales sera l'un des enjeux de cette fin de saison régulière, qui s'annonce très palpitante.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Le Racing a coulé à Montpellier
  • les pauvres du racing mais en essayant de magouiller ils n'y arrivent on dirait le psg

  • bonsoir,quand je vois la reaction du racing, et les propos , je rigole,ils penses jouer avec les internationaux peut etre,mdr et bien non ,alors on rale pas,vous avez perdu.bravo le mhr.

  • Ravie du résultat et bravo aux montpelliérains qui ont fourni une belle malle-cabine pour le retour des franciliens vers la capitale .

  • Bravo le MHR ! Riend'autre à dire.