Top 14 - Clermont : La commission jugera le cas Spedding

Top 14 - Clermont : La commission jugera le cas Spedding©Media365
A lire aussi

Antoine Poussin, publié le mardi 19 décembre 2017 à 15h32

La FFR n'a pas voulu trancher le cas de Scott Spedding. Ce dernier devra attendre la décision de la commission d'appel pour savoir s'il obtiendra un statut de JIFF.

JIFF ou pas JIFF ? Quel sera le sort réservé à l'international français Scott Spedding ? L'arrière clermontois, d'origine sud-africaine, a envoyé une demande à la FFR pour devenir un Joueur issu de la formation française (JIFF). Un statut auquel les clubs français prêtent énormément d'attention, car ils doivent respecter certaines mesures, sous peine de sanctions. Pour la saison 2017-2018, des quotas ont ainsi été instaurés, en fonction des clubs. La moyenne de joueurs désignés comme JIFF par match sur l'année s'élève ainsi à 14. Cas particuliers : les clubs promus Agen et Oyonnax où la moyenne est de 12 et Lyon, club qui s'est maintenu, qui doit parvenir à une moyenne de 13. Concernant le cas Spedding, l'arrière du XV de France (22 sélections) avait dans un premier temps effectué une demande auprès de la LNR, qui avait refusé. Il s'est alors tourné vers la FFR qui n'a pas souhaité trancher sur le sujet et a donc envoyé son cas vers la commission d'appel. Qui veut de Spedding ? Son statut de JIFF est crucial pour l'arrière clermontois. Ayant appris qu'il ne serait pas gardé par l'ASM la saison prochaine, notamment car son statut particulier d'être non-JIFF mais en même temps de faire partie de la liste Elite du XV de France l'empêchait de signer un nouveau contrat avec le club auvergnat, Scott Spedding serait alors prêt à s'engager avec Montpellier. Mais Mohed Altrad, le président du MHR a été clair, il n'engagera Spedding que si celui-ci obtient un statut de JIFF. Mais le Sud-africain n'a effectué que deux saisons dans un centre de formation lors de son arrivée à Brive en 2008 en provenance des Natal Sharks, contre les trois ans minimum requis pour obtenir ce statut. Il devra donc attendre le début d'année, lorsque la commission d'appel rendra son verdict, avant de pouvoir signer un contrat avec le club héraultais.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU