Clermont : Veredamu, un potentiel joker venu du rugby à 7 et de la Légion Etrangère

Clermont : Veredamu, un potentiel joker venu du rugby à 7 et de la Légion Etrangère©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le samedi 25 juillet 2020 à 15h45

Mis en difficulté par l'absence de longue durée de Peceli Yato, Clermont pourrait convaincre Tavite Veredamu de revenir au rugby à XV. Retour sur la carrière d'un touche-à-tout du rugby qui a également eu une vie militaire.



Clermont pourrait surprendre beaucoup de monde avec son recrutement en vue de la saison prochaine. Le club auvergnat, récemment endeuillé par le décès de son président Eric de Cromières, a déjà renouvelé son effectif avec pas moins de treize départs mais, si les arrivées de joueurs comme Sébastien Bézy, Kotaro Matsushima ou Adrien Pélissié sont déjà certaines, l'ASM pourrait très rapidement sceller un bon coup sur le marché des transferts. Mais ce n'est pas dans un club rival que les dirigeants du club clermontois s'est tourné... mais vers la Fédération Française de rugby. A l'image du Racing 92 qui a enrôlé Virimi Vakatawa en 2017, c'est un joueur de l'équipe de France de rugby à VII, et même un de ses meilleurs, que les Jaunards veulent faire revenir au rugby à XV : Tavite Veredamu.

Veredamu, une vie de légionnaire en parallèle du rugby

Porteur à 48 reprises du maillot tricolore sur le Circuit Mondial, lors de la Coupe du Monde ou des Jeux Olympiques, le joueur natif des Fidji a une histoire bien singulière. En effet, l'ancien joueur du Nakavu Rugby Club a décidé de laisser derrière lui son pays pour, en 2007 à l'âge de 18 ans, rejoindre la Légion Etrangère et son 2eme régiment étranger d'infanterie basé à Nîmes. Un engagement qui lui a valu d'être déployé sur le terrain, notamment en Syrie et au Mali. S'il a d'abord laissé de côté le ballon ovale, la passion est revenue dès 2010 où il a rejoint le club local, le RC Nîmes. Ses performances lui ont permis de prendre place dans l'équipe première du club qui a navigué entre la Fédérale 1 et la Fédérale 2... mais elles ont également attiré l'attention de l'équipe de France militaire. Tavite Veredamu a ainsi pu prendre part à la Coupe du Monde militaire en 2015, avec une troisième place à la clé après une victoire face à la Nouvelle-Zélande (24-19) lors de la petite finale.

Le rugby à 7 avant un possible retour au XV

Toujours performant avec le RC Nîmes, où il évolue au poste de troisième-ligne-aile, Tavite Veredamu a tapé dans l'œil de l'encadrement de l'équipe de France de rugby à 7 qui, sous l'impulsion de Jérôme Daret, mis en place par Bernard Laporte pour remplacer l'emblématique Frédéric Pomarel, entreprend de renouveler en profondeur l'effectif tricolore. Une première saison conclue en apothéose avec la Coupe du Monde disputée à San Francisco durant laquelle, même si les Bleus terminent huitièmes, Tavite Veredamu a brillé par ses performances et pris place dans l'équipe-type du tournoi. Jouant au poste de pilier en rugby à 7, l'international tricolore est un battant, un combattant même sur le terrain, capable de percer n'importe quelle défense adverse et changer le cours d'un match par ses seules capacités. « C'est un honneur de servir la France » a-t-il déclaré au magazine Midi Olympique en 2018. Sans aucun doute que, du côté de Clermont, on veut compter sur cet engagement dès la saison prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.