Clermont : Un départ à la retraite contraint pour Nick Abendanon ?

Clermont : Un départ à la retraite contraint pour Nick Abendanon ?©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 13 avril 2020 à 09h30

En fin de contrat avec Clermont et en l'absence de propositions fermes liée à la crise, Nick Abendanon a confié au magazine Midi Olympique qu'un départ à la retraite pourrait être inéluctable en fin de saison.

Reverra-t-on Nick Abendanon sur une pelouse de rugby ? Alors que le Top 14 est actuellement suspendu, qu'une reprise n'est pas encore à l'ordre du jour et qu'il est en fin de contrat avec Clermont à l'issue de la saison, le doute est permis et l'intéressé ne s'en cache plus. Après six saisons sous le maillot de l'ASM, l'international anglais (2 sélections) a confié dans un entretien au magazine Midi Olympique que la fin de sa carrière professionnelle pourrait arriver dans les semaines à venir. « Je ne me sens pas du tout prêt à arrêter, j'ai encore envie de jouer au rugby et cette fin de carrière probable me laisse un sentiment assez injuste, assure le natif de Johannesbourg. Elle n'est aucunement ma décision. Quand voulez-vous y faire... Il y a des choses supérieures, dans la vie, des événements plus forts que vos projets. Je ne me sens pas prêt à arrêter mais s'il le faut, alors, je m'y plierai. »

Abendanon : « J'espérais jouer le plus possible en cette fin de saison »

Informé depuis plusieurs mois de l'intention de ses dirigeants de ne pas le conserver à l'issue de la saison, Nick Abendanon regrette qu'une fin de saison sans doute tronquée l'empêche de montrer qu'il peut encore apporter sur un terrain. « Dans ma tête, j'espérais jouer le plus possible en cette fin de saison pour prouver que je suis encore au niveau et que je peux mériter un contrat dans un autre club. Mais voilà, la crise est arrivée et comme les autres, je ne joue plus, se lamente le joueur de nationalité néerlandaise. C'est arrivé au pire moment pour moi. C'est dur à accepter mais fin juin, je vais devoir arrêter, je n'ai pas le choix. » La suspension des compétitions, Nick Abendanon en convient, n'est pas arrivée au meilleur des moments alors qu'il avait démarché plusieurs clubs. « Il n'y en a pas. Ou plutôt, il n'y en a plus, répond le Clermontois à la question de savoir quelles sont ses perspectives. J'avais des contacts avec quelques clubs, des discussions qui avaient avancé. Mais tout s'est refroidi. Je n'ai plus rien. »

Abendanon ne croit pas à un miracle

S'il assure avoir pu s'entretenir avec l'entraîneur des San Diego Legion, en Major League Rugby, Nick Abendanon ne cache pas que son avenir dans le rugby s'assombrit et ne croit pas avoir encore une chance dans l'Hexagone. « En France, entre mon âge (33 ans, ndlr) et les quotas de JIFF (Joueurs Issus des Filières de Formation, ndlr) imposés aux clubs, je crois que je n'ai pas vraiment de chances, assure l'international anglais qui se voyait bien rester en France. C'est dommage : avec mon épouse, notre priorité était de rester en France. Notre famille est bien, ici. » Quant à d'autres solutions à l'étranger, Nick Abendanon est tout aussi maussade. « On verra si des opportunités se présentent dans les prochaines semaines. Je n'y crois pas trop mais malgré tout, dans les mois qui suivront la fin de cette saison, je vais me maintenir en forme, assure l'arrière de Clermont. Au cas où. Mais pour l'instant, je n'ai rien si ce n'est un maigre espoir avec un club anglais. » Champion de France 2017, Nick Abendanon pourrait ainsi être contraint de mettre un terme à sa carrière dans l'indifférence générale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.