Clermont : Quatre mois d'absence pour Judicaël Cancoriet

Clermont : Quatre mois d'absence pour Judicaël Cancoriet©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le lundi 14 janvier 2019 à 19h50

Sorti en tout début de match lors du duel de Challenge Cup entre Clermont et Northampton, Judicaël Cancoriet sera écarté des terrains pour quatre mois.

L'entraineur de Clermont Franck Azéma avait prévenu dès la fin de la rencontre de Challenge Cup remportée par les Jaunards face à Northampton. Les inquiétudes du technicien auvergnat concernaient moins Damien Penaud, tout juste appelé avec le XV de France et sorti après sept minutes de jeu, que Judicaël Cancoriet, qui avait quitté le pelouse de Marcel-Michelin après onze minutes. « Je suis plus inquiet pour Cancoriet qui est touché à l'insertion du tendon sur le biceps, avait confié Franck Azéma. On va passer des examens lundi matin pour voir la gravité. » Et l'entraîneur clermontois avait raison. Suite aux examens réalisés sur le jeune champion de France 2017, âgé de 22 ans, une rupture du tendon pectoral a été notifié par le staff médical de Clermont. Le joueur devra subir une intervention chirurgicale dès lundi prochain et sera indisponible pour les quatre prochains mois au minimum, selon le staff médical des Auvergnats.

Cancoriet, un nouveau coup dur pour le leader du Top 14



Si les performances de Clermont sont au beau fixe cette saison, le club s'étant qualifié pour les quarts de finale de la Challenge Cup et trustant toujours la première place du championnat de France, les blessures viennent pourtant ternir le tableau. Car si les Jaunards devront sans doute se priver de Judicaël Cancoriet pour le reste de la saison, lui qui avait réalisé une très bonne première partie de saison, ce n'est pas le seul cadre qui manque à l'appel à causes de blessures. Rabah Slimani, Alivereti Raka ou encore Isaia Toeava seront eux aussi absents pour les prochains mois. En revanche, la lésion de Cancoriet ne le privera pas du XV de France, puisqu'il n'avait pas été sélectionné par Jacques Brunel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.