Clermont : Parra sur le départ ?

Clermont : Parra sur le départ ?©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 06 novembre 2019 à 09h51

Alors que tout laissait penser que Morgan Parra (30 ans) allait terminer sa carrière à Clermont, où il avait prolongé l'année dernière son contrat jusqu'en juin 2022, le demi de mêlée emblématique de l'ASM pourrait quitter le club prochainement. La Montagne révèle en effet que l'international français a demandé et obtenu un bon de sortie.

Morgan Parra (30 ans) pourrait quitter Clermont ! Aussi impensable que cela puisse paraître, le demi de mêlée emblématique de l'ASM pourrait ne pas aller jusqu'à la fin de son contrat en Auvergne, ni y terminer sa carrière.La Montagne nous avait appris lundi dans la soirée que Parra avait demandé et obtenu un bon de sortie. Le président clermontois Eric de Cromières confirme dans les mêmes colonnes ce mardi qu'il a bien autorisé son numéro 9 à changer d'air. Plus exactement, à se renseigner sur ce qui se fait ailleurs, si l'on en croit les déclarations de l'homme fort de l'ASM. « On a accepté, surtout parce que c'est un joueur qui sert le club depuis dix ans et que dans ces conditions on ne pouvait pas lui refuser de penser à son avenir au-delà de 2022. Je dirais qu'il a l'autorisation de mettre le nez à la fenêtre et regarder ce qui se passe dehors », assure de Cromières, qui n'aime pas en revanche entendre déjà parler d' « affaire Morgan Parra ». « Les faits sont extrêmement simples et il n'y a aucune affaire, ni aucun problème Morgan Parra, assure le président clermontois. Il est sous contrat avec nous jusqu'en 2022. C'est déjà un premier point à réaffirmer. Après, Morgan Parra est revenu en pleine forme, il est en train de retrouver l'intégralité de ses capacités. »

Si Parra s'en va, ce ne sera pas dans n'importe quelles conditions 

Au-delà d'une volonté de l'ancien joueur de Bourgoin-Jallieu de partir pour partir, de Cromières ne cache pas qu'il a bien compris que si son joueur réfléchissait aujourd'hui à s'en aller, c'est essentiellement dans un souci d'être fixé au plus vite sur sa reconversion. « Il nous a demandé en effet l'autorisation de prendre quelques contacts ailleurs pour assurer son futur et on est là probablement, au-delà du contrat qu'il a chez nous. Je pense à une reconversion. » Toutefois, Clermont pourrait refermer aussi rapidement la porte à Parra qu'il ne lui a ouverte si le départ du demi de mêlée n'est pas acté dans les plus brefs délais. Car, vous l'aurez compris, si le départ du trentenaire est bien dans les tuyaux, il ne se fera pas non plus à n'importe quel prix ni dans n'importe quelles conditions. Et, visiblement, l'ASM a été très claire à ce sujet avec l'intéressé. « Pour moi, cela doit être réglé très largement avant la fin de l'année. Je dirais même avant la fin du mois de novembre », insiste d'ailleurs bien Eric de Cromières dans La Montagne, tout en sachant que le club auvergnat devrait réaliser une belle opération financière avec un Parra lié à l'ASM jusqu'en juin 2022.

Toulouse, favori pour accueillir Parra ?

L'année dernière, le demi de mêlée vainqueur du Tournoi des 6 Nations avec les Bleus en 2010 et finaliste l'année suivante de la Coupe du Monde mais absent en revanche du Mondial japonais qui s'est achevé la semaine dernière avait en effet prolongé son contrat en Auvergne de trois saisons. Pour beaucoup, cette reconduction signifiait que Parra avait en tête d'achever sa carrière à l'ASM et éventuellement d'y entamer son après-carrière de jouer ensuite. Visiblement, cela ne sera pas le cas. Et il faut s'attendre à retrouver très rapidement le natif de Metz sous les couleurs d'un autre cador du Top 14. Sauf surprise (des rumeurs envoient déjà le joueur à New York au sein du nouveau championnat professionnel américain), le numéro 9 arrivé il y a dix ans à Clermont devrait en effet atterrir chez un concurrent de l'ASM. Le Stade Français, où évolue son petit frère Gaël, Toulouse, en quête d'un remplaçant à Sébastien Bézy, parti à... Clermont, ou encore le LOU, figurent notamment sur la liste des favoris potentiels pour accueillir Parra en cas de départ confirmé. Un sacré tremblement de terre en perspective en Auvergne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.