Top 14 - Castres : Pour Tichit c'est la victoire du cœur

Top 14 - Castres : Pour Tichit c'est la victoire du cœur©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le samedi 26 mai 2018 à 22h55

Le pilier de Castres Antoine Tichit s'est exprimé après la qualification de sa formation pour la finale du Top 14 ce samedi en battant le Racing 92 19-14.



Castres s'est qualifié pour la finale du Top 14 ce samedi en venant à bout du Racing 92 (19-14). Un succès qui ravit les Tarnais, à commencer par le pilier Antoine Tichit : « C'est exceptionnel. On s'est préparé toute la saison à faire des matchs très durs physiquement comme ça et on a été servis ce soir. C'était les vingt minutes les plus dures que j'ai connu dans un match de rugby. On a fait le dos rond, on a su répondre, on a contré leur rugby et on a marqué. C'est énormément de joie, quand on voit le public qui s'est déplacé on se rend compte de la ferveur incroyable que l'on a à Castres. Il faut vraiment les remercier. Maintenant, la joie est contenue, il reste un match, c'est une finale et c'est peut-être la seule chance de toucher le bout de bois donc on va la jouer à 200%. Le match était tellement dur que je n'ai pas réussi à réfléchir sur l'enchaînement du match. On était encouragé, on se relevait et on retournait au charbon, c'est ça qui a fait notre réussite ce soir. »

Tichit : « Soutenez-nous, on en a besoin »


Après l'émotion véhiculée par cette demi-finale remportée, le pilier gauche du CO se projette sur la finale qui opposera sa formation Montpellier. Un match bien différent selon lui : « C'est la victoire du cœur mais celle du travail surtout parce qu'on bosse comme des cons (sic). Je pense qu'on est un des clubs qui bosse le plus et ça paye aujourd'hui. On a vu la domination de Montpellier hier soir et sa puissance physique. Il va falloir tout donner sans calculer parce que ça va être dur. On a laissé beaucoup de jus mais je pense qu'on va vite récupérer. C'est la victoire du travail puis on joue au rugby, on essaie d'avoir un rugby total même si c'est structuré. C'est la victoire de Christophe Urios mais c'est aussi la nôtre, parce que c'est nous qui sommes sur le terrain. Je fais un appel à toute la France, les petits clubs, le petit rugby, soutenez-nous parce qu'on en a besoin. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU