Champions Cup : Castres en colère contre l'organisateur

Champions Cup : Castres en colère contre l'organisateur©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 08 décembre 2022 à 12h02

L'équipe de France de football disputant son quart de finale contre l'Angleterre au même moment, Castres avait demandé à décaler son premier match de Champions Cup, samedi soir contre Exeter (21h00). Une requête qui a été rejetée. Le CO ne le digère pas, d'autant qu'il en veut toujours à l'EPCR pour la saison dernière.



Comme tous les supporters des Bleus, les joueurs castrais et leur staff s'imaginaient déjà pouvoir supporter tranquillement l'équipe de France de football pour son quart de finale de Coupe du monde contre l'Angleterre samedi soir (20h00). Certes, initialement, cela n'aurait pas pu être envisageable, dans la mesure où le calendrier avait programmé les débuts de Castres en Champions Cup au même moment, avec un coup d'envoi prévu à 21h00 pour le match face à Exeter dans le Tarn. Le CO avait demandé à l'organisateur de la Coupe d'Europe, l'EPCR, de décaler la rencontre pour ne pas avoir à se frotter à la concurrence de ce France-Angleterre en foot, certain que sa demande serait validée. Pourtant, à la surprise générale, la demande du club tarnais a été retoquée (de surcroît immédiatement), et le match contre Exeter aura bien lieu à 21h00, soit une heure après le début du quart de finale des Bleus, que manqueront donc les supporters castrais qui se rendront au stade pour soutenir le CO face aux Anglais. Pierre-Henry Broncan ne digère toujours pas cette décision de l'EPCR. Furieux, le manager du CO a même crié mercredi en conférence de presse au "foutage de gueule" (sic).

Broncan : "Ca commence à me faire ch... !"

"Je pense que si cela dérangeait un autre club européen de haut niveau, la demande aurait été acceptée et le coup d'envoi décalé. Ça commence à me faire chier. Notre club n'est pas respecté, on se fout de la gueule du club et de la ville toute entière", peste Broncan, qui osait espérer que sa requête, effectuée dans les règles, soit entendue et débouche sur le changement de programme qu'il souhaitait. "On a logiquement demandé à décaler la rencontre et on se retrouve tout de même face au France-Angleterre", réalise à peine le dirigeant, d'autant qu'il en veut toujours à l'EPCR pour la saison dernière, qui avait vu Castres, 11eme de la poule B, quitter la compétition avec beaucoup d'amertume là encore. "Notre dernière aventure en Champions Cup a été très satisfaisante, mais là aussi, nous n'avions pas été respecté par l'EPCR. Nous avions joué tous nos matchs alors que certains de nos concurrents avaient obtenu des points sans jouer." "On va être très énervés", prévient d'ailleurs Broncan, qui ne verra donc que la première mi-temps des Bleus face aux Anglais samedi. Et encore...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.