Castres : Les explications de Reggiardo

Castres : Les explications de Reggiardo©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mercredi 30 décembre 2020 à 12h12

Au lendemain de la promotion de Pierre-Henry Broncan comme entraîneur principal, Mauricio Reggiardo, toujours manager du CO, explique les choix.


Au repos forcé le week-end dernier après le report de son match contre Bayonne, Castres n'a pas baigné dans le calme pour autant en ce début de semaine. Mardi, un vent violent a même soufflé sur le CO. L'entraîneur des trois-quarts Stéphane Prosper, remplacé par David Darricarrère, n'y a pas résisté. Pierre-Henry Broncan, quant à lui, s'est retrouvé projeté dans le costume d'entraîneur principal. Mais pas de manager, puisque Mauricio Reggiardo, conforté dans ses fonctions en dépit du mauvais début de saison des Tarnais, avant-derniers du classement de Top 14 avec seulement trois victoires à leur compteur, a échappé au coup de balai de mardi. Peut-être tout heureux de faire toujours partie de l'organigramme de Castres au lendemain de ce début de révolution, il revient d'ailleurs dans Midi Olympique sur ces décisions, ainsi que sur les raisons qui ont amené les dirigeants du CO à les prendre. « Quand les résultats ne suivent pas, quand ça ne gagne pas et qu'on n'arrive pas à atteindre les objectifs fixés en début de saison, c'est normal de faire des changements pour essayer de rectifier le tir et d'essayer de retrouver le chemin de la victoire et de la performance (...) C'est le moment de provoquer un électrochoc chez les joueurs mais aussi dans le staff parce qu'on est tous dans le même bateau et on est tous responsable de cette situation », consent l'entraîneur argentin, en espérant que ce ménage sera suivi d'effet. « Cela doit nous apporter un petit plus qui nous manque pour nous amener vers des meilleures performances. »

« Prosper ? C'était une décision difficile... »



En ce qui concerne les hommes eux-mêmes, Reggiardo regrette d'avoir dû se séparer de Prosper - « c'était une décision difficile parce que c'est quelqu'un avec qui je travaille depuis un moment, avec qui je m'entends bien et que j'apprécie beaucoup » - tout en étant certain que le CO a fait le bon choix en provoquant le retour de Darricarrère. « Je connais très bien David, je sais ce qu'il peut nous apporter. D'abord, il connaît déjà le club, c'était important pour moi lors du choix, ensuite, il connaît aussi certains joueurs de l'effectif. Ça sera plus rapide pour qu'il soit efficace dans son travail pour qu'il nous aide à faire progresser l'équipe. David est un très bon technicien, un très bon coach de terrain, un très bon stratège. Il connaît le rugby, il a l'expérience. Il est aussi double champion du monde des moins de 20 ans. Il va aussi nous apporter toute sa passion pour nous permettre de nous améliorer. » La promotion de Broncan, ex-entraîneur des avants désormais entraîneur principal, va dans ce sens également. Sans pour autant réduire le champ d'action de Reggiardo, comme beaucoup ont pu le penser mardi. Sur ce point, le manager du CO est très clair. « Pierre-Henry, vis-à-vis de son investissement, de sa légitimité, de ses compétences dans son travail, c'est normal qu'il devienne l'entraîneur principal. C'est un choix naturel, ça s'est fait tout seul (...) On va continuer à travailler ensemble comme on le fait depuis son arrivée. » Si cela ne fonctionne pas, les Castrais ne pourront pas au moins dire qu'ils ont tout essayé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.