Top 14 - Bordeaux-Bègles : Trinh-Duc arrêtera en fin de saison

Top 14 - Bordeaux-Bègles : Trinh-Duc arrêtera en fin de saison©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 15 décembre 2021 à 09h38

Agé de 35 ans, l'ouvreur de Bordeaux-Bègles François Trinh-Duc, sélectionné à 66 reprises en équipe de France, a confirmé dans les colonnes de L'Equipe qu'il prendrait sa retraite à la fin de la saison.


Cette fois-ci, c'est la bonne ! François Trinh-Duc prendra bien sa retraite à la fin de cette saison, lui qui a été recruté par Bordeaux-Bègles en mars dernier alors qu'il pensait déjà s'arrêter à l'issue de son contrat avec le Racing 92 en juin. Ce mercredi, l'ouvreur de 35 ans, sélectionné à 66 reprises en équipe de France entre 2008 et 2018, confirme dans les colonnes de L'Equipe qu'il va bien s'arrêter dans quelques mois, et rentrera à Montpellier (sa ville natale, où il a joué de 2004 à 2016), pour diriger un cabinet qui recrute des ingénieurs, lui qui est diplômé de l'Ecole de Management de Grenoble. « Cela va faire presque 17 saisons. Il est temps d'arrêter (sourires), confie-t-il au quotidien sportif. Quand j'ai commencé, dans des clubs un peu particuliers comme Montpellier et Toulon, où les saisons pouvaient parfois compter double, je ne pensais pas durer si longtemps. Après la fin de mon contrat avec le Racing, la question s'était déjà posée. J'avais fait une interview, en janvier, pour le magazine Koï dans laquelle je disais que j'arrêterais à la fin de la saison. L'article est sorti en mars mais Christophe Urios et Laurent Marti m'avaient contacté entre-temps. J'étais à l'écoute, par respect, puis j'ai été séduit et deux jours avant que je signe à Bordeaux, l'interview est sortie et l'information de ma retraite s'est répandue. Tout le monde l'a reprise, je recevais des textos dans lesquels on me félicitait pour ma carrière... J'ai dû appeler Christophe et Laurent pour leur dire que c'était un petit quiproquo. »

Trinh-Duc : "Une ou deux percées par match, ça n'est plus réalisable pour moi aujourd'hui"

Si François Trinh-Duc, qui a disputé onze matchs de Top 14 (trois comme titulaire) et un de Champions Cup cette saison avec l'UBB, décide de s'arrêter, c'est parce qu'il ne se sent plus en capacité physique d'être performant au-delà de cette saison. « Tout au long de ma carrière, mon objectif n'a jamais été de viser un nombre de sélections ou de titres, explique-t-il. Il a d'abord été d'atteindre mon meilleur niveau et de le garder le plus longtemps possible, d'aller au bout de ma démarche de joueur de haut niveau. Ce que j'ai plutôt réussi. Enfin, je trouve (sourires). Et puis, les blessures et l'âge font que tu n'es plus dans la quête de ton meilleur niveau, mais où tu essaies surtout de moins régresser (rires). Je ne suis plus le même sur le terrain qu'il y a huit ans, en termes de qualités physiques et autres. C'est ce qui est un peu dur aujourd'hui. Je connais les standards que je m'impose. J'ai toujours en tête ceux de l'équipe de France et c'est vrai que je sors souvent frustré des matchs parce que je sais que j'en suis loin. Une ou deux percées par match, non, ça n'est plus réalisable pour moi aujourd'hui. »

Une Challenge Cup et un Tournoi au palmarès

François Trinh-Duc va donc refermer en mai ou juin le livre d'une belle carrière, qui l'aura vu porter le maillot de quatre clubs : Montpellier de 2004 à 2016, Toulon de 2016 à 2019, le Racing 92 de 2019 à 2021, et donc Bordeaux-Bègles. Vice-champion de France en 2011 avec le MHR et en 2017 avec le RCT, il n'a soulevé qu'un seul trophée durant sa carrière en club : la Challenge Cup en 2016 avec Montpellier. Mais François Trinh-Duc s'est également illustré avec le maillot du XV de France, avec 66 sélections (9 essais dont 2 contre les All Blacks, 93 points au total), la dernière intervenant en mars 2018 lors de la défaite au pays de Galles pendant le Tournoi des 6 Nations. Il a participé à 10 Tournois, remportant celui de 2010 avec le Grand Chelem à la clé. Il a également pris part à la Coupe du Monde 2011, dont la France a atteint la finale contre la Nouvelle-Zélande. Reste désormais à François Trinh-Duc à conclure en beauté cette carrière, avec pourquoi pas un premier Bouclier de Brennus ? L'UBB est en tout cas en tête du Top 14 après douze journées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.