Top 14 - Bordeaux-Bègles : Jalibert calme le jeu avec Urios

Top 14 - Bordeaux-Bègles : Jalibert calme le jeu avec Urios©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 19 juin 2022 à 09h00

A l'issue de l'élimination de Bordeaux-Bègles samedi soir, Matthieu Jalibert était logiquement déçu du résultat. L'ouvreur est également revenu sur les tensions avec Christophe Urios.



C'est une nouvelle fin de saison cruelle pour l'Union Bordeaux-Bègles. Comme l'an dernier, le club girondin a été éliminé en demi-finale du Top 14, cette fois par Montpellier samedi soir (19-10). A l'Allianz Riviera de Nice, aux portes de la finale, l'équipe de Christophe Urios s'est manquée dans beaucoup de compartiments du jeu, eux qui n'ont plus marqué de points après la transformation de Maxime Lucu, consécutive à l'essai de Matthieu Jalibert, à la 17eme minute. En face, si le MHR ne s'est guère montré plus brillant, la formation héraultaise a su scorer au bon moment, comme en fin de première période (drop d'Anthony Bouthier, 40eme) ou encore en fin de rencontre (deux pénalités très lointaines de Gela Aprasidze). Auteur d'un bon début de saison, l'UBB a visiblement manqué de jus sur la fin pour espérer mieux. « Le parcours s'arrête... C'est difficile de réagir, je pense qu'on n'a jamais su trouver les solutions pour les mettre en difficulté. (...) On ne méritait pas d'aller en finale », a d'ailleurs reconnu l'ouvreur du XV de France, à l'issue du match.

Jalibert ne cherche pas d'excuses

Au micro de Canal+, Jalibert s'est ensuite exprimé sur les éventuelles tensions en interne, causées par le manager des Girondins. « La presse raconte beaucoup d'histoires, c'est vrai qu'on a fait une sortie avec Cameron (Woki), on était un peu déçus des propos de Christophe (Urios). Mes propos ont été mal interprétés après le match du Racing 92. Quand je disais qu'on ne jouait pas pour lui, c'est juste que peu importe ce qu'il disait dans la presse, notre motivation première, ce n'était pas ça. Mais il n'y a jamais eu de cassure dans le groupe comme j'ai pu l'entendre, le groupe est solide, on est tous ensemble, le président, le coach, les joueurs, a confié l'auteur du seul essai des siens samedi soir. Ce n'est pas ça qui nous a fait perdre le match, on est simplement tombés sur plus forts que nous. Et sur une équipe qui avait plus envie d'aller en finale. » Désormais en vacances, même si certains éléments devraient être appelés par Fabien Galthié pour la Tournée d'été du  XV de France au Japon, les joueurs de l'UBB devront à nouveau se poser les bonnes questions cet été, histoire de retenir les leçons du passé et de tenter de faire mieux l'an prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.