Matthieu Jalibert : L'UNFP réagit après ses propos dans la presse

Matthieu Jalibert : L'UNFP réagit après ses propos dans la presse©Media365

Clément Pédron, publié le vendredi 05 février 2021 à 17h32

Dans une interview accordée ce vendredi au quotidien L'Équipe, Matthieu Jalibert, l'ouvreur de l'UBB, s'est exprimé sur sa vie de sportif mais également sur sa personnalité et son image. Mais un passage sur les coupes de cheveux extravagantes et la « mentalité de footeux » n'a pas du tout plu à l'UNFP.

C'est une vieille rengaine qui a définitivement du mal à disparaître. L'opposition absurde et incomparable entre le football et le rugby a toujours existé mais il semblerait qu'elle se soit tout de même apaisée ces dernières années. Ce vendredi, à l'occasion d'une interview de Matthieu Jalibert accordée au quotidien l'Équipe, le jeune ouvreur de l'Union Bordeaux-Bègles et de l'équipe de France s'est confié sur sa personnalité et son image. Au détour d'une question, le natif de Saint-Germain-en-Laye a évoqué ses centres d'intérêt comme les coupes de cheveux et les tatouages, ce qui a permis au journaliste de lui faire la suggestion suivante : « le raccourci laissant penser que votre mentalité se rapproche plus de celle des footballeurs est tout trouvé... ». En réponse, le rugbyman, ne voyant aucun inconvénient à être associé à ses collègues du ballon rond, en a profité pour éclaircir sa pensée : « Les footballeurs ont une belle liberté par rapport à ça. Au rugby justement, dès que tu fais quelque chose de décalé, on sous-entend que tu as une mentalité de footeux, une sale mentalité... [...] Sur les réseaux, certains m'avaient invité à passer au foot car j'avais le boulard !  »

Une sortie peu goûtée par l'UNFP

Malgré la réponse honnête et amicale de Matthieu Jalibert, l'Union Nationale des Footballeurs Professionnels (UNFP) n'a pas du tout goûté au dit « raccourci » et l'a fait savoir à travers un communiqué ce vendredi en fin d'après-midi sur ses réseaux sociaux. « Pour avoir maintes fois dénoncées les images d'Épinal qui collent encore trop souvent à son maillot et tombent les unes après les autres devant l'évidence, l'UNFP pourrait soit taper en touche, soit renvoyer Matthieu Jalibert dans ses 22 mètres, alors qu'il semble être épris de grands espaces et de liberté. » Plus loin, l'UNFP dénonce une « polémique stérile » alors que les deux sports « n'en finissent pas de se rapprocher ». À la fin du communiqué, elle s'empresse de rappeler les missions communes des deux disciplines envers la société. « Par ces temps de crise, ils (les deux sports) participent de concert à offrir de la joie, du plaisir et à entretenir les rêves, quand, ensemble parfois, ils ne s'engagent pas pour les autres, n'hésitant pas à utiliser leur notoriété quand cela est nécessaire, y compris pour dénoncer les maux dont souffre notre société.» En guise de poignée de main amicale au rugbyman, le syndicat termine : « Cette mentalité-là n'est certes pas le propre des footballeurs, mais elle les caractérise chaque jour un peu plus. Et c'est cette image-là, assumée et conforme à la réalité, que l'UNFP et ses adhérents veulent bien échanger avec Matthieu Jalibert contre celle vieillie, jaunie, qu'on lui a tendue. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.