Le président de Bordeaux déçu par la blessure de Matthieu Jalibert

Le président de Bordeaux déçu par la blessure de Matthieu Jalibert©Media365

Matthieu Angosto, publié le dimanche 04 février 2018 à 15h55

Le président de l'Union Bordeaux-Bègles, Laurent Marti, s'est montré très déçu au micro de RMC suite à la blessure de Matthieu Jalibert. L'ouvreur souffre d'une rupture partielle du ligament postérieur du genou gauche, qui l'a forcé à quitter ses partenaires prématurément lors de France-Irlande (13-15).

L'équipe de France n'a pas été épargnée par les blessures pour son premier match du Tournoi des 6 Nations. Parmi les soldats tombés au combat, le Bordelais Matthieu Jalibert. Le demi d'ouverture de l'UBB souffre d'une rupture partielle du ligament postérieur du genou gauche, qui va l'éloigner des terrains entre un et trois mois. Un coup dur à la fois pour son club et pour l'équipe nationale. Mais pour Laurent Marti, le président girondin, il est possible que son joueur ait été jeté dans la fosse aux lions : « C'est un garçon qu'on connaît bien et qu'on a bien préparé progressivement. Mais il n'a que 19 ans, ne fait que 80 kilos et n'a fait son premier match que le 4 novembre », a-t-il regretté au micro de RMC. Avec si peu d'expérience du haut niveau, l'inquiétude était de mise à Bordeaux. « Samedi, c'est la violence du choc qui le blesse », déplore Marti. Pourtant, le président bordelais assure qu'il n'en veut pas au sélectionneur Jacques Brunel, ancien coach de l'UBB, avec qui il n'a pas discuté avant le match. « Je ne veux pas rentrer dans une attaque personnelle. Mais c'est une erreur générale et globale de lancer des gamins de 80 kilos au niveau international ». Une erreur coûteuse, puisque Jalibert sera indisponible pour le reste du Tournoi. En remplacement, c'est le Lyonnais Lionel Beauxis (32 ans, 20 sélections) qui a été appelé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
17 commentaires - Le président de Bordeaux déçu par la blessure de Matthieu Jalibert
  • en effet Koool saison trop longue. une coparaison il y a quelques années montrait que sur 8 ans Dusautoir faisait une saison d eplus que Mc Caw. Prenez les vedettes de s Canterbury Crusaders qui gagnent trois fois sur quatre le super 17, a savoir C Read Whiteclock Franks Sam Cane; avec demi et finale 17 match de super rugby. Trois test en juin contre les européens (cette année c'était les Lions) le four antion soit 6 matches et trois test en automne plus la bledisloe cup avec l'australie cela fait
    30 matches. Dans le super rugby ils font l'impasse sur au moins 3/4 matches. et on arrive a 26 matches par an avec des compétitons sans interference entre elles contrairement à nos doublons a la con. entre chaque competition 2/3 semaines de recuperation/préparation et une intersaison du 25/11 au 15/01 mais aussi une préparation du 15/01 au 28/02 du feu de dieu ou on se rend compte que l'endurance est menée à un niveau bien plus elevée que la notre. OK sur les deux autres points.

  • c'est marrant avant le match tu te dit le mec est trop jeune pour un match comme ça , il y a un gros risque de blessure ,il va se faire découper ! et quelques minutes après !!!!!

  • Je ne m'en fait pas ,il va aller chercher un étranger comme d'habitude.

  • Ce weekend, Bein sport retransmettait 2 matchs du XIII Anglais : un copain qui n'avait jamais vu de match de ce niveau a été surpris par l'engagement et la vitesse des joueurs . A noter aussi , que les blessures graves ( type croisés ) sont relativement rares . A noter aussi , que les placages sont souvent réalisés à la taille, pour faire tomber ou à 2 plaqueurs ( 1 en haut, 1 en bas ).
    Et bientôt la saison en Australie va démarrer , et là, c'est le top

    j'ai egalement vu!! superbe!! autre chose que le rugby a 15!! on a assassine le rugby a 13 en france!!

  • Ainsi va le sport à l'heure actuelle : suivant dans lequel on évolue, il faut absolument obéir à des critères physiques indispensables ! Rares sont ceux qui passent au travers -il y en a pourtant ! - et lorsque l'impact survient, les dégâts aussi suivent ... Pourtant, tout est tellement beau lorsque les chocs destructeurs ne sont pas la règle : alors, on continue style "arène" ou on revient au stade ?...