Bordeaux chasse le top 6

Bordeaux chasse le top 6©Media365
A lire aussi

Matthieu Angosto, publié le samedi 03 mars 2018 à 11h24

Actuellement 9emes du Top 14, l'Union Bordeaux-Bègles veut continuer à croire aux phases finales. Avec onze points de retard sur La Rochelle, 6eme, il faudra faire un sans-faute sur les huit derniers matchs de la saison.

« Si on fait le maximum tous les week-ends jusqu'à la fin de saison, oui c'est possible, Mais si on baisse d'intensité, ce sera difficile ». Rory Teague, le manager de l'Union Bordeaux-Bègles, veut rester ambitieux. Malgré une neuvième place au classement, avec onze points de retard sur La Rochelle, sixième, son équipe est tout sauf assurée de disputer les phases finales. Les Girondins, le savent, ils doivent faire le plein de points, et ça commence dès ce samedi, avec la réception du Stade Toulousain, actuel troisième. Sur les huit dernières journées de la saison régulière, l'UBB n'aura à disputer que trois matchs contre des équipes du top 6. Les coéquipiers d'Adrien Pélissié affronteront également Oyonnax, Brive et Agen, soit les trois derniers du classement. Des oppositions propices pour aller chercher les points décisifs :  « Même si tout le monde nous voit perdus pour les six, rien n'est joué », explique le talonneur international. Sur une série de trois défaites consécutives, dont les deux dernières sur le fil (7-6 face à Castres puis 11-10 à Montpellier), les Bordelais doivent impérativement obtenir un résultat positif contre Toulouse. Pour préserver l'espoir d'intégrer le top 6.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Bordeaux chasse le top 6
  • Equipe composée par BRUNEL a lors le top 6 c 'est comme la victoire dans le tournoi des 6 nations une illusions , même avec un entraineur Anglais , le rêve n 'est pas réalité , et en plus le BRUNEL i la détruit l 'équipe en sélectionnant des joueurs qui ne sont pas du niveau international et qui plus est envoyé un jeune au casse pipe , BRAVO pépé la bacante

  • le top 6 est largement compromis voir irreallisable surtout quand on ne met pas les meilleurs d entree de plus en se separant de quelques bons elements il vont finir la saison comme l an passé ce n est pas la peine de changer d entraineurs tout les 4 matins celui qui est en place ne fait pas mieux

  • c'est bien d'y croire, mais il faut être réaliste, l'UBB n'a pas les joueurs ni l'équipe pour postuler au six premières places du top 14 ; ces internationaux, ne devraient même pas faire partie du XV de FRANCE. Papi BRUNEL est passé par là, ils n'ont même pas le niveau, que cela soit POIROT, SERIN et les autres, sauf peut-être JALLIBERT, et encore il est trop tôt, cela dépend des joueurs qu'il a à ses côtés.