Bordeaux-Bègles : Une conférence de presse animée pour Christophe Urios

Bordeaux-Bègles : Une conférence de presse animée pour Christophe Urios©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 15 mai 2021 à 22h20

Face à la presse après la victoire laborieuse de Bordeaux-Bègles face à Castres, Christophe Urios a confié de manière imagée que cela pouvait être nécessaire pour espérer finir champion de France.



Face à Castres ce samedi, Bordeaux-Bègles a conforté sa place dans les six premiers du classement du Top 14. Mais, pendant 80 minutes, le club girondin a souffert face à une équipe castraise qui a cru jusqu'au bout à la victoire. Face à la presse à l'issue de la rencontre, Christophe Urios a poussé un coup de gueule comme il en a le secret. « A l'UBB, il faut qu'on soit capables d'être laborieux parce que, sinon, on ne sera jamais champion de France ! Que voulez-vous que je dise ? Il faut qu'on soit laborieux, a confié le technicien. Si quand on sort du match comme ça, on dit que ce n'est pas du rugby... Je suis désolé mais, oui, c'est du rugby. Moi, j'ai entraîné en face et on se régalait de jouer comme ça, je vous le dit. Les mecs, ils prennent du plaisir à jouer comme ça. Si, nous, on pense qu'il faut juste jouer à la baballe et qu'on sera champion de France comme ça, je suis désolé mais ce n'est pas du rugby, ça. Ce n'est pas que ça le rugby. »

Urios : « Si tu perds les matchs... »

Alors que l'UBB n'a pas déployé un jeu flamboyant pour aller chercher sa treizième victoire de la saison, Christophe Urios a approfondi son propos. « Qui a dit que le rugby, on allait le jouer avec des passes, avec des contre-attaques... Qui a dit ça ? Personne ! Tu joues au rugby comme tu le veux, selon ton profil d'équipe, selon ton territoire, selon ton histoire. A Bordeaux-Bègles, ce n'est pas notre histoire, je ne veux pas jouer comme ça. Mais, quand on nous amène dans ce combat-là, il faut être capable de le faire ou, sinon tu perds les matchs. » L'entraîneur du club girondin a même clairement expliqué vouloir sortir l'UBB de ses habitudes et avoir l'ambition de viser haut. « Si tu perds les matchs, tu va faire ce que Bordeaux-Bègles fait tous les ans, tu finis septième, huitième, neuvième, dixième tous les ans, a tonné Christophe Urios. Il faut qu'on comprenne ça. Ça me fait du bien de le dire. » C'est surtout un message très clair exprimé par l'entraîneur de Bordeaux-Bègles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.