Bordeaux-Bègles : Cazeaux a pensé prendre sa retraite

Bordeaux-Bègles : Cazeaux a pensé prendre sa retraite©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 20 septembre 2022 à 20h10

Absent de longs mois en raison d'une sérieuse blessure au poignet gauche, Cyril Cazeaux a récemment confié avoir envisagé un départ à la retraite.



Cyril Cazeaux revient de loin. Le deuxième-ligne international (4 sélections) s'est récemment confié à l'AFP concernant la blessure au poignet gauche qui l'a handicapé depuis la victoire de Bordeaux-Bègles face à Perpignan le 23 octobre dernier. « J'avais un ligament rompu du poignet, plus de l'arthrose, tout le cartilage cassé, j'avais tout le poignet abîmé », a-t-il résumé. Une blessure sérieuse qui a mis un terme prématuré à sa saison 2021-2022, lui qui a pu retrouver les pelouses du Top 14 avec deux titularisations lors des trois premières journées. Une longue période d'inactivité qui a eu tous les airs d'une traversée du désert pour le deuxième-ligne de 27 ans. « Mentalement, c'est très dur car j'ai vécu des périodes assez compliquées à savoir si j'allais continuer à jouer au rugby ou pas », a-t-il confié, ajoutant que l'opération prévue pouvait mettre en péril sa carrière au plus haut niveau. Toutefois, après une première intervention n'ayant pas eu le succès escompté, la donne a changé.

Cazeaux : « Je n'étais pas prêt pour jouer »

« On m'a enlevé une rangée d'os et on m'a mis une plaque dans le poignet pour me stabiliser tout ça, a confié Cyril Cazeaux. Quand j'ai vu que ça se goupillait bien, que je pouvais reprendre le rugby, c'était un pur bonheur de retrouver le groupe. » Heureux d'avoir été entouré par le groupe girondin, qui « a été top », il a également pu s'appuyer sur ses proches à Dax. S'il a envisagé de revenir pour la toute fin de saison dernière, le deuxième-ligne international a réalisé que c'était trop tôt. « Je me suis dit s'il y a une opportunité, faut que je la prenne au maximum mais je savais dans la tête que je n'étais pas prêt pour jouer », a-t-il confié. Maintenant qu'il a repris avec l'UBB, Cyril Cazeaux espère retrouver le XV de France même s'il est conscient que ça pourrait être compliqué. « J'ai eu l'impression de laisser passer le wagon et après on t'oublie vite, a-t-il confié. Cette blessure, c'est comme un coup derrière la tête, mais je n'oublie pas les Bleus, je les garde dans un coin mais je dois avant tout retrouver mes sensations et mon niveau en club. » A lui de convaincre Fabien Galthié sur le terrain dans les mois à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.