Top 14 : Vivez un protocole commotion

Top 14 : Vivez un protocole commotion©Media365

Lucas Bertolotto, publié le jeudi 08 février 2018 à 11h59

L'émission Sport Reporter vous fait découvrir ce jeudi les coulisses d'un protocole commotion.

Quelles sont les questions posées lors d'un protocole commotion ? Pourquoi le joueur ne revient pas sur le terrain ? Quels sont les tests qu'un joueur doit affronter pendant dix minutes ? Autant de questions que se posent les fans de rugby lorsqu'un KO est signalé pendant une rencontre. L'émission Sport Reporter va répondre a vos interrogations ce jeudi soir à 20h45 sur Canal+ avec une immersion au cœur d'un véritable protocole. C'était le 28 janvier dernier lors de la large victoire paloise face au Stade Français (40-5). L'ailier de la Section Adrien Planté est sorti juste avant l'heure de jeu à la suite d'un choc avec le demi de mêlée adverse, Arthur Coville. Découvrez l'échange entre le joueur et le médecin du club et la décision de ce dernier sur son retour en jeu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Top 14 : Vivez un protocole commotion
  • Avec des guerriers plus forts, plus larges en quête d'affrontements, on est passé d'un rugby d'évitement à l'ancienne à un rugby de collision voire de démolition à la limite du raisonnable: ça cogne fort donc il y a forcément de la casse . Résultat: quel père va amener son gamin dans des écoles de rugby quand il voit ça ?
    Certes le rugby est un combat et Spanghero disait : " on prend goût aux douleurs . Un match qui ne fait pas mal est un match raté " ... mais tout de même aujourd'hui il devient urgent d'écouter les avis médicaux spécialisés comme ceux du Professeur Chazal et également de changer les règles concernant les placages et les rucks pour ... revenir à du beau jeu donc à un rugby d'évitement et de mouvement.
    Tous ces bruits de protocoles commotions et de traumatismes crâniens qui ne peuvent que provoquer des séquelles graves et invisibles, vont dans le sens de la désaffection pour ce sport.

  • Très bonne initiative, la santé des sportifs doit être la première priorité.