Top 14 - Toulon : Chris Ashton donne les raisons de son départ

Top 14 - Toulon : Chris Ashton donne les raisons de son départ©Media365

Alix Vermande, publié le lundi 06 août 2018 à 16h33

Chris Ashton s'est confié, ce lundi, au média britannique BBC, sur les raisons de son départ du RC Toulon après seulement une saison. L'ailier anglais a ainsi mis en avant sa volonté de revenir en sélection anglaise mais aussi l'aspect familial qui a beaucoup compté dans son choix de rejoindre les Sale Sharks.

Chris Ashton s'explique sur son départ. L'ailier anglais est revenu ce lundi, pour le média britannique BBC, sur les raisons qui l'ont poussé à quitter le RC Toulon, après seulement une saison au sein du club varois, pour rejoindre les Sale Sharks. Pour commencer, l'international aux 39 sélections a bien entendu évoqué des enjeux sportifs au moment de retrouver le championnat anglais pour pouvoir postuler à une place dans le XV de la Rose. « J'ai manqué la sélection pendant plusieurs années. C'était difficile pour moi de regarder les matches de l'Angleterre à la télévision. J'espérais qu'en France ça allait quitter mon esprit, mais ce ne fut pas le cas ». Loin des yeux et loin du cœur, le désormais ex-Toulonnais a toujours eu cet objectif de retourner dans la sélection emmenée par Eddie Jones. Son vœu a été exaucé, Chris Ashton a été rappelé par l'entraîneur australien pour un stage de pré-saison du 4 au 6 août, une convocation que le natif de Wigan a reçue avec beaucoup de bonheur. «J'ai toujours voulu faire partie de cette équipe. C'est étrange, je me sens comme un nouveau joueur. Je suis heureux d'être de retour dans le groupe ».

Ashton : « La famille passe avant tout » 


Cependant, le joueur surnommé « l'Express du Nord » n'a pas uniquement décidé de mettre un terme à son aventure toulonnaise pour des raisons sportives. En effet, l'Anglais n'a pas vraiment réussi à s'adapter à la France, concédant une erreur dans son choix de changer de pays. « Quand je suis parti pour la France, je pensais réellement que j'allais passer mes prochaines années là-bas. Mais plus le temps passait et plus je souhaitais revenir en Angleterre. Je pensais que j'étais ouvert d'esprit, mais pas assez, a priori. Peut-être que ce n'était pas mon destin ». Chris Ashton n'est pas le seul a ne pas être parvenu à s'acclimater à l'Hexagone, sa famille a elle aussi connu des difficultés avec notamment la présence d'un nouveau-né. « Très vite, ma femme et moi avons réalisé que ça allait être plus difficile que prévu. Nous sommes arrivés avec un bébé de neuf mois. Nous venons tous les deux de grandes familles et nous y sommes très attachés ». Un certain mal du pays donc pour l'ailier qui restera dans l'histoire du Top 14 pour avoir établi un record de 24 essais inscrits lors d'une même saison. Le créateur du « Ash Splash » a ainsi été le fer de lance du jeu offensif prôné du côté de la Rade mais l'essentiel était ailleurs pour lui. « J'ai beaucoup apprécié le rugby à Toulon, mais la famille passe avant tout. Et si nous ne sommes pas heureux à la maison, alors c'est inutile de poursuivre l'aventure »

Ashton « Tout le monde veut gagner la Coupe du Monde »


Ce bref passage du côté de Toulon aura tout de même marqué la carrière de l'international anglais qui ne cesse d'être à la recherche de nouveaux défis pour s'améliorer, quitte à se remettre en cause. « Je suis le genre de personne qui apprend par elle-même. Je fais les choses et j'en tire les leçons. J'ai pris ma décision car je voulais essayer une nouvelle aventure en France et je l'ai fait ». Le joueur âgé de 31 ans espère ainsi vivre une fin de carrière couronnée de succès après son épisode français. Ceci passera sans aucun doute par une participation à la prochaine Coupe du monde qui se déroulera au Japon en 2019, objectif que le nouvel élément des Sale Sharks a clairement en ligne de mire « Le jour où la Coupe du monde ne sera plus dans mon esprit, c'est probablement le jour où j'arrêterai de jouer au rugby. Tout le monde veut gagner cette compétition ». Jouer le tournoi mondial sur les terres nippones permettrait aussi au Britannique d'effacer sa terrible désillusion de 2015 après son éviction du groupe anglais, ceci alors que la compétition était organisée à domicile. Une mésaventure que l'ailier auteur de 19 essais en 39 sélections ne compte pas revivre. « Même si je ne participe pas à la prochaine Coupe du monde, je me donne au moins une chance de le faire ». Après avoir fait une escale du côté de Toulon, Chris Ashton connait désormais le chemin à suivre pour rejoindre Tokyo.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU