Top 14/Pro D2 : Clap de fin pour la saison 2019-20 ?

Top 14/Pro D2 : Clap de fin pour la saison 2019-20 ?©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le jeudi 30 avril 2020 à 08h40

Dans son édition du jour, L'Equipe rapporte que les fins de saison de Top 14 et de Pro D2 devraient être entérinées ce jeudi matin. Une décision qui devrait être prise à l'issue d'une réunion entre la ministre des Sports et la Ligue.

Le rugby professionnel français (Top 14 et Pro D2) va-t-il mettre un terme à sa saison 2019-20 ? C'est en tout cas la tendance qui semble se dessiner, selon l'édition du jour de L'Equipe. En effet, ce jeudi matin, une réunion devrait avoir lieu entre Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, et le président de la Ligue nationale. C'est à l'issue de celle-ci que la décision d'un arrêt définitif devrait ensuite être prise. Un choix qui satisferait d'ailleurs la grande majorité des présidents de clubs professionnels, « moins deux ou trois » selon le quotidien sportif français, qui en ont d'ailleurs fait la demande ce mercredi, après une réunion, déjà avec la LNR. Outre les phases finales, les barrages européens sont également amenés à être annulés, de manière définitive. Auparavant, restait encore la possibilité d'organiser justement des phases finales fin août, à huis clos ou avec moins de 5 000 supporters, avec des demi-finales les 22 et 23, puis une finale le 29 au stade de France.

Une saison sans champion ?

L'abandon de celles-ci devraient entraîner une perte de dix millions d'euros dans le budget de la Ligue nationale de rugby. Cette saison 2019-20, qui resterait donc inachevée, ne devrait pas sacrer de champion. Cette hypothèse doit encore être validée, ce samedi, par le groupe de travail concerné. Ensuite, il faudra déterminer les critères de qualification pour les prochaines Coupes d'Europe. De plus, semble se dessiner une possible future reprise programmée pour le mois de septembre prochain. Certains la voient à huis clos, même s'ils restent minoritaires, d'autres non. En cas de prolongement du huis clos et si l'État met fin au chômage partiel ou encore à l'exonération des taxes, le président de Clermont, Éric de Cromières, en est sûr : « Ce serait la fin du rugby professionnel. » Lui comme son homologue palois, à savoir Bernard Pontneau, militent pour une reprise début septembre. Un scénario qui aurait d'ailleurs les faveurs de la Ligue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.