Top 14 - Montpellier : Willemse a pensé à prendre sa retraite

Fabien Le Floc'h, Media365, publié le jeudi 28 décembre 2023 à 09h47

Gêné par les blessures et obligé de déclarer forfait pour la Coupe du monde 2023 à quelques jours du match d'ouverture face à la Nouvelle-Zélande, le deuxième-ligne français Paul Willemse a reconnu avoir songé à prendre sa retraite.

En cette fin d'année 2023, Paul Willemse vient d'enchaîner cinq matchs consécutifs avec son club de Montpellier toutes compétitions. Si, pour certains, cela ne semble pas grand-chose, pour le deuxième-ligne montpelliérain, c'est déjà beaucoup. Handicapé depuis un an et demi par les blessures à la cuisse droite, l'international français (31 sélections) a vécu des moments difficiles, avec en point d'orgue l'obligation de déclarer forfait pour la Coupe du monde 2023 en France après une énième blessure subie à une semaine du match d'ouverture contre la Nouvelle-Zélande au stade de France. À tel point qu'il a, pendant un temps, songé à prendre sa retraite sportive.

"Est-ce que c'est le début de la fin ?"

"J'ai pensé un moment que le rugby pouvait s'arrêter. Dans les moments difficiles, je pensais toujours à cette motivation quinze de France, à cette Coupe du monde. Mais quand vous enchaînez les blessures, ce qui ne m'était jamais arrivé dans ma carrière, un an et demi de merdes, vous commencez à perdre confiance et vous vous dites : "Est-ce que c'est le début de la fin ? Est-ce que c'est votre corps qui vous dit stop ?" Vous vous posez tellement de questions. Je ne savais plus si je pouvais, si je voulais continuer à jouer, a-t-il confié dans le journal L'Equipe. Vous ne faites pas de bons matches, ni en équipe de France, ni en club. Le club est énervé et c'est normal parce que je ne jouais pas beaucoup ou pas bien. Je pars en équipe de France, c'est compliqué aussi. Vous sentez le stress, la pression alors que la Coupe du monde arrive. J'ai commencé à penser à arrêter."

"Je serai content d'être sélectionné"

Cette période de doute est aujourd'hui derrière le natif de Pretoria (Afrique du Sud). Après avoir un temps espéré rejoindre les Bleus durant la Coupe du monde, Paul Willemse a profité de l'élimination précoce des Bleus en quarts de finale contre les Springboks (28-29) pour se préparer idéalement en vue de la reprise du Top 14. Le deuxième-ligne du MHR est rassuré par l'état de sa cuisse droite, qui "va bien" selon ses propres mots. Et ne ferme pas la porte à un retour sous le maillot bleu. "Si le staff trouve que je suis en forme, je serai content d'être sélectionné, a-t-il reconnu. Mais c'est d'abord ma responsabilité de montrer que je suis en forme en club."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.