Top 14 : Match perdu pour cause de coronavirus ? Le président du LOU y pense

Top 14 : Match perdu pour cause de coronavirus ? Le président du LOU y pense©Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 21 août 2020 à 23h05

A l'image du championnat d'Angleterre qui donnera match perdu à un club touché par le coronavirus, le président du LOU Yann Roubert a ouvert la porte à une solution similaire pour le Top 14.

Le Top 14 va-t-il s'inspirer de la Premiership anglaise ? Outre-Manche, les clubs ont récemment pris une mesure radicale concernant les matchs potentiellement reportés à cause du coronavirus. Si un club ne peut pas aligner un groupe de 25 joueurs pour son match de championnat, ce dernier aura match perdu par forfait. Interrogé par Canal+ à la mi-temps du match de préparation entre Lyon et le Racing 92, perdu par les Rhodaniens (26-35), le président du LOU Yann Roubert est revenu sur le sujet. A l'entendre et face à un calendrier devenu intenable avec le championnat, le XV de France à l'automne et au printemps, la fin de la saison 2019-2020 en Europe ainsi que la saison 2020-2021 des Coupes d'Europe, une telle solution est envisageable en France. « C'est vrai qu'on est dans une saison où on sait qu'on n'aura pas de dates de repli, qu'on n'aura pas forcément les créneaux pour rejouer les matchs reportés, assure le président lyonnais. Pourquoi ne pas adapter le système anglais ? C'est une des possibilités. On a un Bureau de la Ligue ce mardi, on va en parler puis on décidera avec les présidents au tout début du mois de septembre. »


Roubert : « Il n'y a pas de bonne solution »

Si les dirigeants du rugby professionnel français vont prochainement aborder le sujet et échanger les idées, le président du LOU est formel, tout le monde ne pourra pas sortir gagnant de cette situation. « C'est une des solutions. Il n'y a pas de bonne solution donc il faut choisir la moins mauvaise, c'est peut-être celle-là, ajoute Yann Roubert. On va en discuter. » Alors que le Top 14 doit reprendre à partir du 4 septembre, la reprise est menacée par la multiplication des contaminations au sein de plusieurs clubs, dont le LOU ou le Stade Français Paris. Une situation particulière qui va demander aux clubs de savoir réagir au plus vite. « On sait qu'on a un peu une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. On sait que ça ne va pas être simple, ajoute le président du club lyonnais. Après, on ne peut s'occuper que de ce qui dépend de nous : essayer de bien jouer au rugby, de s'occuper de ce sur quoi on a prise même si on sait qu'il faudra beaucoup de réactivité, de flexibilité et d'humilité parce que, évidemment, cette crise et la situation à certains égards, nous dépasse parfois. » Avec une situation sanitaire compliquée dans certaines régions, notamment à Toulouse, le Top 14 pourrait continuer à être en difficulté dans les mois à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.