Top 14 : Lyon victime de la politique de sa mairie ?

Top 14 : Lyon victime de la politique de sa mairie ?©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mardi 17 mai 2022 à 18h08

Candidate pour l'organisation des demi-finales du Top 14, la ville de Lyon n'a pas été choisie par la Ligue Nationale de Rugby. La politique de la ville pourrait en être la principale raison.



Sport et politique font rarement bon ménage. Cette thèse pourrait se vérifier sur le terrain rugbystique où la ville de Lyon, candidate pour accueillir les demi-finales du Top 14, n'aurait pas été retenue à cause de désaccords entre la mairie de la capitale des Gaules et la Ligue Nationale de Rugby. Selon Le Progrès, la politique de la ville, aux mains du parti Europe Ecologie Les Verts, aurait refusé la présence d'un constructeur automobile, partenaire de la LNR, sur la place Bellecour. En l'occurrence, Land Rover.


En réponse à ces allégations du quotidien, et au tweet relatif à cette information relayée sur Twitter, Audrey Hénocque a répliqué par le biais d'un post sur le même réseau social ce mardi. "La Ville de Lyon regrette ce choix, qui est de la responsabilité de la LNR. La ligue savait pertinemment que des véhicules publicitaires type SUV, ne peuvent pas être autorisées sur la place Bellecour, classée à l'UNESCO. Cet argument ne peut à lui seul justifier son choix" a alors rédigé la première adjointe au maire, Grégory Doucet.

San Sebastian, Lille et Bordeaux retenus

Toujours selon Le Progrès, la LNR aurait pourtant joué la carte "écolo" en avançant que les véhicules choisis pour représenter Land Rover le week-end des demi-finales seraient électriques. Une stratégie toutefois peu concluante aux yeux de la mairie lyonnaise. Les villes de San Sebastian, Lille et Bordeaux ont finalement été désignées la semaine dernière pour organiser les deux demies du championnat de France de rugby entre 2023 et 2025.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.