Top 14 : Lourdes sanctions pour Raka, Lees et Bituniyata

Top 14 : Lourdes sanctions pour Raka, Lees et Bituniyata©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 14 octobre 2020 à 23h45

La Commission de Discipline de la LNR a eu la main lourde concernant Alivereti Raka, Mitchell Robert Lees et Setareki Bituniyata, suspendus après à l'issue de la 3eme journée du Top 14.



La Commission de Discipline de la Ligue Nationale de rugby n'y est pas allée de main morte. Cité à l'issue de la victoire de Clermont face à Agen dans le cadre de la 3eme journée du Top 14, Alivereti Raka a été suspendu pour cinq semaines. Le trois-quarts aile de l'ASM, auteur d'un plaquage dangereux sur Paul Abadie ne pourra pas reprendre la compétition avant le 16 novembre prochain. En conséquence, il ne pourra pas non plus prétendre à une sélection pour les trois premiers matchs du XV de France dans le cadre de la fenêtre internationale d'automne. Setareki Bituniyata, expulsé lors du match entre Brive et Pau, a été à la même enseigne à la suite d'une charge de l'épaule au niveau du visage sur le Palois Pierrick Gunther et ne pourra pas reprendre la compétition avant le 16 novembre.


Dans ce même match, le Béarnais Clovis Le Bail a également vu l'arbitre sortir le carton rouge pour un coup donné au niveau de la gorge de Florian Dufour. Un geste qui ne lui vaut qu'une semaine de suspension, qui a déjà été purgée donc le joueur de la Section Paloise est immédiatement requalifié. Ce match entre Brive et Pau a été riche en sanctions puisque le Briviste Mitchell Robert Lees a également été entendu par la Commission de Discipline. Auteur d'un coup de coude sur Fabrice Metz, le deuxième-ligne du CAB a été suspendu pour quatre semaines et ne reviendra que le 9 novembre prochain. Auteur d'une charge irrégulière sur le Toulonnais Beka Gigashvili, le pilier de Toulouse Rodrigue Neti n'a été suspendu que pour une semaine, déjà purgée. La même sanction a été décidée à l'encontre du Parisien Luke Tagi, expulsé en fin de match face à Bayonne pour un coup de tête asséné dans une mêlée. Le pilier du Stade Français Paris peut reprendre la compétition immédiatement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.