Top 14 : Les descentes gelées à l'issue de la saison ?

Top 14 : Les descentes gelées à l'issue de la saison ?©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 25 avril 2021 à 19h30

Face à l'inquiétude sur le plan économique de nombreux présidents de clubs, l'idée de geler les relégations à l'issue de la saison a été proposée lors d'une réunion cette semaine.

Le Top 14 aura-t-il le même visage lors de la saison 2021-2022 ? Alors que les nombreux reports lors des deux dernières journées du Top 14, avec huit rencontres devant trouver une nouvelle date d'ici à la conclusion de la dernière journée, l'inquiétude est de mise au sein des présidents de clubs de l'élite quant à la possibilité de disputer l'ensemble des rencontres à temps pour lancer la phase finale, dont le début est prévu dans cinq semaines. Une situation qui pourrait contraindre certaines équipes à jouer en semaine, avec le règlement de la Ligue Nationale de rugby (LNR) qui impose quatre jours de repos entre deux matchs, contre trois si on se fie aux règles édictées par la Fédération Française de rugby (FFR). Mercredi dernier, une réunion a permis aux présidents des 30 clubs professionnels d'échanger sur le sujet, ce qui n'a pas été fait dans la concorde et l'apaisement, selon les informations relayées par le magazine Midi Olympique et RMC Sport. « La réunion de mercredi dernier était très tendue, a ainsi déclaré une personne ayant assisté à ses échanges, qui a également mis en lumière un certain manque d'autorité de René Bouscatel, président de la LNR. A un moment, ça a viré à la cacophonie. »

Vers une élite à quinze clubs et une Pro D2 à 18 ?

A l'occasion de cette réunion, le sujet du format des compétitions pour la saison prochaine a été abordé et a fait l'objet de vifs échanges. En effet, certains militent pour le gel des relégations entre le Top 14 et la Pro D2, limitant les mouvements à un barrage entre Agen, bon dernier de l'élite, et le finaliste malheureux de son antichambre. Une situation qui déboucherait sur un Top 14 qui, à titre exceptionnel pour la saison 2021-2022, deviendrait un Top 15 et permettrait à des clubs comme Pau, Bayonne ou encore Montpellier, à la lutte pour la place de barragiste, de vivre une fin de saison avec moins d'enjeu. Une demande similaire a alors été proposée par les clubs de Pro D2, demandant à surseoir aux descentes prévues vers la Nationale, avec 18 clubs engagés la saison prochaine. Une décision qui, selon RMC Sport, irait à l'encontre d'un accord scellé en début de saison indiquant que la formule du championnat ne serait pas modifiée si 24 journées étaient disputées. Un sujet qui devrait être au menu de la prochaine réunion du Comité Directeur de la LNR, prévu ce mardi, avec le risque d'aller à l'encontre des premières mesures prises par René Bouscatel, dont la stabilité concernant le format des deux divisions professionnelles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.