Top 14 : Le XV-type de la saison

Top 14 : Le XV-type de la saison©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 26 juin 2022 à 20h41

Suite au triomphe de Montpellier en finale du Top 14, nous avons dressé un XV-type de la saison écoulée. Cette équipe de gala fait naturellement la part belle aux finalistes du championnat avec quatre représentants du MHR et trois Castrais.



Devenu impressionnant cette saison, Cyril Baille a pris une dimension gigantesque. En compagnie du Castrais Wilfrid Hounkpatin, ils représentent les deux meilleurs piliers de la saison écoulée. Ce duo entoure Guilhem Guirado au poste de talonneur. L'ancien capitaine du XV de France a montré l'exemple à ses coéquipiers montpelliérains cette saison par sa fiabilité en conquête et son activité toujours aussi déterminante dans le jeu de mouvement.

2eme ligne

Auteur d'une saison impressionnante, Tom Staniforth a crevé l'écran tous les week-ends sans exception. Fort dans les duels mais aussi dans les tâches ingrates, il a fortement contribué au beau parcours du CO. On l'associe à Paul Willemse. Le colosse du MHR et du XV de France a régulièrement fait la différence avant sa blessure intervenue en fin de saison contre Lyon.

3eme ligne

La première saison de Zach Mercer à Montpellier est une franche réussite. Infatigable, dévoreur d'espaces et souvent décisif, l'Anglais a marqué le Top 14 de son empreinte. La présence de Cameron Woki à ses côtés semble évidente tant le flanker (ou 2eme ligne) international pèse sur les rencontres de Bordeaux-Bègles par ses qualités hors-normes. Enfin, l'Argentin Facundo Isa s'immisce également dans ce XV de gala. Indispensable au RC Toulonnais, il ne recule absolument jamais.

La charnière

Baptiste Couilloud supplante Antoine Dupont au bénéfice d'une saison auréolée de 11 essais, faisant de lui le meilleur marqueur du Top 14. Il forme avec Paolo Garbisi une charnière dorée. L'Italien du MHR a fait beaucoup de bien aux champions de France par la qualité de son jeu au pied ainsi que par sa direction des opérations. Du haut de ses 22 ans, il a expédié sur le banc le champion du monde sud-africain Handre Pollard, considéré pourtant comme une pointure au poste de demi d'ouverture.

Le centre

Le talent d'Ulupano Seuteni a fait chavirer de bonheur à de nombreuses reprises le public bordelo-béglais. Ses dix essais cette saison (2eme meilleur marqueur du Top 14), et sa capacité à faire basculer les rencontres ont mené le Stade Rochelais à s'attacher ses services. On peut en dire tout autant de Nayacalevu Waisea. A lui seul, le centre fidjien a tenu à bout de bras le Stade Français à de nombreuses reprises durant cet exercice.

Le 3eme rideau

Avec neuf réalisations chacun, Juan Imhoff du Racing 92 et Jules Favre du Stade Rochelais ont surclassé la concurrence à ce poste où l'on demande en priorité de concrétiser toute opportunité d'essai. A leurs côtés, Julien Dumora est plébiscité pour son influence énorme sur le jeu castrais et sa faculté lui aussi à faire pencher la balance du côté de sa formation. Par ses interventions dans la ligne arrière. Mais aussi par son jeu au pied, long et précis.

Le XV-type de la saison : Dumora - Favre, Waisea, Seuteni, Imhoff - Garbisi, Couilloud - Mercer, Woki, Isa - Willemse, Staniforth - Hounkpatin, Guirado, Baille

Remplaçants : Barlot, Priso, Haouas, Skelton, Tanga, Dupont, Ntamack, Luc

Vos réactions doivent respecter nos CGU.