Top 14 : La révolution programmée du calendrier ne fait pas des heureux

Top 14 : La révolution programmée du calendrier ne fait pas des heureux©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 30 mai 2020 à 15h30

Face aux projets de refonte du calendrier international mis au point par World Rugby, les présidents du Top 14 se sont montrés très critiques.

Après les règles de manière transitoire, World Rugby voudrait-elle révolutionner le calendrier mondial ? Selon une information du magazine Midi Olympique, une réunion des présidents de clubs du Top 14 organisée en urgence ce vendredi par Paul Goze a permis au président de la Ligue Nationale de rugby de présenter les plans mitonnés par la Fédération Internationale et son président tout fraîchement réélu Bill Beaumont. Différentes options qui auraient des conséquences lourdes sur le calendrier international mais également sur les clubs de championnats nationaux et, en premier lieu, ceux du Top 14. L'objectif de World Rugby est de maintenir concentrer les matchs internationaux sur deux fenêtres, printanière puis automnale, dès 2021, quitte à mettre les clubs dans une situation intenable en vue de la saison 2021-2022. Le plan initial de World Rugby serait d'aligner les dates du Tournoi des 6 Nations et du Rugby Championship dès l'année prochaine, assure le magazine dans ses colonnes. Les tournois majeurs des nations du nord et du sud auraient alors lieu en même temps au printemps 2021.

6 Nations et Rugby Championship alignés ?

L'autre facette de ce projet serait une concentration des tests estivaux et automnaux dans une grande fenêtre internationale installées sur les mois d'octobre et de novembre, là aussi dès l'an prochain. En ce qui concerne les championnats nationaux, deux options sont concurrentes. La première est elle-même divisée en deux. Soit la saison domestique 2021-2022 démarre en janvier 2021 pour huit semaines ininterrompues de compétition avant le 6 Nations, de conclure la saison en septembre 2021 avant une mise en sommeil longue de six mois. Soit le début de saison est avancé à décembre 2021, juste après la fenêtre internationale, avec une conclusion repoussée à fin juillet 2022 avant une intersaison longue de quatre mois. La deuxième option écarte un alignement entre 6 Nations et Rugby Championship mais, pour les championnats nationaux, les conséquences seraient tout aussi lourdes. Soit ces compétitions démarrent au terme du 6 Nations pour s'achever à la fin du mois de septembre, soit elles démarrent en décembre 2021 pour s'achever en juillet 2022.

Pour les présidents de Top 14, c'est « une déclaration de guerre »

Une présentation effectuée à la hâte par Paul Goze qui, selon les informations du magazine Midi Olympique, n'a pas reçu un écho favorable. Tout d'abords, les dirigeants ont exprimé leur surprise face à la soudaineté du projet, qui ne laisserait que quelques mois aux clubs pour s'y préparer et rompre les habitudes prises depuis plusieurs décennies. Certains présidents n'ont pas hésité à lâcher que l'attitude de World Rugby une « déclaration de guerre » en raison de l'absence de concertation avec toutes les parties prenantes du rugby international invitées autour de la table. L'autre inquiétude des clubs tient au calendrier en lui-même qui pourrait provoquer une fermeture des championnats en raison d'un décalage trop important entre championnats professionnels et amateurs. La viabilité économique de leurs institutions est également dans la balance. Ces projets de réforme seront au menu d'une réunion organisée au siège de World Rugby, à Dublin, le 15 juin prochain et le rugby français entend peser de tout son poids, mettant en avant que ces potentielles réformes ne cadrent pas avec la Coupe du Monde prévue dans l'Hexagone en 2023. Le rugby international est-il sur le point de se déchirer, la question a le mérite de se poser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.